Les sénégalais se sont, eux aussi, approprié le débat sur le vaccin anti covid-19. Mais, le Pr Daouda Diagne avertit sur la question. Le Parasitologue, Conseiller Spécial de l’Université Harvard, s’exprimait lors d’une cérémonie de remise de matériel de lutte contre le coronavirus à Pikine, ce mardi.

« Je reste persuadé que le Sénégal ne ferait pas quelque choses qui nuirait à sa population. Si cela devrait arriver, il suivrait toutes les règles de contrôle pour vérifier si le vaccin est bon ou pas, s’il est efficace, s’il est tolérant etc.

Je reste convaincu qu’on peut différer ce débat pour observer ce qui se passe dans les pays européens, américains et autres pays pour voir comment le vaccin fonctionne, leur impact sur la maladie, les effets sur la personne.

Lorsque le Sénégal aura fini de voir tout cela, il doit avoir une évidence scientifique, sur la base du terrain mais également sur du papier très clair, notamment le protocole, la méthodologie et voir si tout a été respecté avant que les gens n’aillent vers l’utilisation d’un vaccin.

Donc pour le moment c’est prématuré, il faut se préparer à tout. Pour ce vaccin précis,  il est très tôt de se prononcer. On va se prononcer. Mais ce qu’il faudrait éviter, c’est que les gens prennent des positions assez radicales qui risquent de nuire d’un côté ou de l’autre. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here