Après avoir confisqué illégalement les copies des étudiants qui attendent jusqu’à présent les résultats des examens du 2nd semestre pour continuer leurs parcours  académiques dans les facultés et autres établissements de l’UCAD, s’opposer physiquement à la tenue des tests d’entrée des nouveaux arrivants qui était prévue ce lundi 8 novembre 2021 et d’autres  formes de blocage, indignes d’un Enseignant-chercheur, le SAES a jugé nécessaire de faire face à la presse pour apporter des éclaircissements sur une « désinformation et dénonciation calomnieuses », vehiculées par des collègues de l’IFE.
En effet, dans une lettre ouverte que ces derniers ont publiée le lundi 8 novembre 2021, un groupe de 4 signataires a versé dans le registre de fausses allégations à l’endroit du Directeur des études.  C’est à ce propos  que la coordination SAES de Dakar a  rappelé qu’une commission d’enquête avait été mise en place par le Recteur pour faire la lumière sur cette question après son interpellation par le coordonnateur du campus SUDES de Dakar dans une lettre qu’il lui avait adressée et dont le Directeur intérimaire de l’IFE qu’ils contestent était curieusement ampliataire.
Compte tenu de la situation, ces  derniers y ont senti une intention manifeste de nuire «  un des enseignants de ce groupuscule a porté plainte contre le Directeur intérimaire pour  usurpation de fonction (de Directeur de l’IFE) et de grade (enseignant de rang A) ».
Ainsi, le SAES a tenu à préciser que ce dernier est bien de rang magistral et qu’il dispose de son décret de nomination dans le corps des Professeurs assimilés, à compter du 1er octobre 2020. Avec l’existence de telles preuves factuelles auxquelles s’ajoute la légalité de l’arrêté de nomination du Directeur intérimaire, sa plainte ne pouvait connaître un autre sort que le classement sans suite. Ainsi, au regard de la gravité des actes posés par ces fauteurs de trouble (rétention illégale des copies d’examen, sabotage des tests d’entrée, blocage des accès et issues de secours de l’IFE pour empêcher les étudiants d’accéder aux salles de cours, confiscation des clés de la salle 2 illégalement fermée avec un autre cadenas, etc.), la coordination SAES de l’UCAD invite le Recteur à en tirer toutes les conséquences.
 Par ailleurs, le SAES dans le cadre d’un point de presse tenu ce mercredi à l’UCAD,  confirme son soutien à la direction intérimaire de l’IFE, aux collègues qui continuent d’assurer le fonctionnement de l’institut et à l’ensemble du PATS resté solidaire de l’administration. Au demeurant, le SAES réaffirme que les actes de nomination pris par le Recteur ne souffrent d’aucune illégalité. 
En se sens, il décrète un arrêt des cours pour 48 h, le temps que l’ordre soit rétabli dans le campus. Cependant, s’il ne voit pas de résultats, d’autres plans d’action vont s’en suivre jusqu’à   gain de cause.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here