samedi, 28 janvier, 2023
Sunugal multimédia

Traite négrière : les pays-bas présentent ses excuses

par Sunugalnews.com

Mark Rutte a présenté ses excuses pour le rôle de l’État néerlandais dans l’esclavage qu’il a qualifié de crime contre l’humanité.

Le premier ministre des Pays-Bas Mark Rutte a présenté ce lundi 19 décembre lors d’un discours à La Haye les excuses officielles du gouvernement néerlandais pour le rôle de l’État néerlandais dans l’esclavage, qu’il a qualifié de crime contre l’humanité. 

«Aujourd’hui, je présente des excuses au nom du gouvernement néerlandais pour les actions de l’Etat néerlandais dans le passé: à titre posthume à tous les esclaves du monde entier qui ont souffert de cet acte. À leurs filles et fils et à tous leurs descendants», a déclaré Mark Rutte. 

Ce discours sur l’implication des Pays-Bas dans les 250 ans de traite d’êtres humains dans les anciennes colonies était très attendu. Au même moment, plusieurs de ses ministres étaient présents dans sept anciennes colonies pour «discuter» de la question avec les habitants. La volonté du gouvernement de présenter des excuses lundi, qui avait fuité dans la presse néerlandaise en novembre, suscitait depuis plusieurs semaines une vive controverse aux Pays-Bas et outre-mer. 

Les organisations de commémoration de l’esclavage souhaitaient que ces excuses soient présentées le 1er juillet, date marquant les 150 ans de la fin de l’esclavage lors d’une célébration annuelle appelée «Keti Koti» (Briser les chaînes) en surinamais. La première ministre de Sint Maarten, Silveria Jacobs, avait déclaré samedi aux médias néerlandais que l’île n’accepterait pas d’excuses néerlandaises si elles étaient présentées lundi

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Copyright @2022 Sunugal multimedia. Tous droits réservés.