Sa mise en service devra incontestablement constituer une alternative salutaire pour le peuple Sénégalais qui souffre d’un réel problème de transport. À Dakar, c’est la croix et bannière pour juste rejoindre son lieu de travail ou encore vaquer à ses occupations. 
L’inauguration du train express régional ce lundi 27 décembre va ainsi constituer un événement qui marquera l’histoire politico-économique du Sénégal.

En effet, le Train express régional est une ligne de chemin de fer électrique à écartement standard qui va relier le centre-ville de Dakar à l’aéroport international Blaise-Diagne (AIBD) en passant par Diamniadio. Après un passage inaugural le 14 janvier 2019, le train express régional va être mis en service pour les voyageurs ce 27 décembre 2021. Un projet qui aura coûté 780 milliards de francs CFA au bonheur des usagers impatients de voir Dakar enfin désengorgée.

Comme l’avait annoncé le chef de l’État, Macky Sall, le Train Express Régional porte «l’ambition du progrès, du bien-être et de la modernité. » Un progrès qui a vu la contribution de plusieurs partenaires qui, ayant cru au projet, ont investi pour sa réalisation.
Globalement, 780 milliards FCFA (hors taxes) ont été injectés dans cette ligne ferroviaire dont 76 milliards pour la libération des emprises et 10 milliards d’accompagnement pour les projets sociaux.  Pour sa matérialisation financière, le Train express régional est le fruit d’une participation budgétaire innovante sur la base d’un crédit à taux concessionnel de 2% étalé sur 25 ans. 

Parmi les partenaires financiers, figurent la  Banque islamique de développement qui a apporté 197 milliards FCFA, Total France qui participe à hauteur de 196,6 milliards de francs CFA, la Banque africaine de développement, 120 milliards, l’Agence française de développement, 65 milliards FCFA, le Trésor public, 53,6 milliards FCFA, un appui budgétaire de 65 milliards Francs CFA sans oublier la participation de la Banque publique d’investissement à hauteur de 13 milliards FCFA et le complément de l’État du Sénégal.

Le TER est par ailleurs un nouveau projet dans le cadre de l’innovation du secteur du transport qui aura également créé de multiples soubresauts quant aux désagréments subis par certains impactés. Il sera donc l’occasion de saluer l’esprit citoyen des populations. Au moment de la réception de la ligne Dakar-Diamniadio, l’État avait déjà consacré un montant de 50 milliards FCFA aux dédommagements.

Une décision suivie d’autres mesures d’accompagnement qui ont été également prises notamment sur l’allocation de parcelles de terrains, la construction du nouveau marché moderne de Thiaroye, pour environ 7 milliards FCFA et l’octroi d’une enveloppe de plus de 10 milliards FCFA pour la réalisation de diverses infrastructures dans les communes traversées par le projet.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here