Le vent de protestation contre l’accaparement du foncier souffle à Thiès. Des activistes et hommes politiques indexent les maires de Rewmi de la cité du Rail. Mais ces derniers et le président de Rewmi Idrissa Seck balaient d’un revers de main ces accusations. Ils précisent qu’ils ne sauraient ni cautionner ni participer à un bradage du patrimoine foncier national. Pour le cas spécifique de Thiès, indiquent les responsables de Rewmi, les attributions sont gérées par une commission présidée par le maire de la ville. Ils indexent ainsi le maire Talla Sylla

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here