Le collectif des habitants expulsés de Terme Sud a annoncé le décès d’un de ses membres en l’occurrence Eugène Demba.

« Il était certes malade, mais personne ne pourra dire avec certitude s’il serait mort aujourd’hui sans le stress, les grenades lacrymogènes lancées, cet assaut armé, ce chamboulement dans sa vie… », a indiqué Guy Marius Sagna pour qui « le dossier Terme Sud aurait du être géré autrement du fait du droit de préemption des 79 familles piétiné par l’État et l’armée ».

Quant au collectif, il demande, par la voix de son coordinateur Al Hassan Hanne, « la levée immédiate de l’état de siège et le retrait des forces de l’ordre » du site.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here