Le traitement judiciaire de l’affaire de la Tawaf avortée à la mosquée se poursuit. Le juge d’instruction vient de décerner un mandat d’arrêt international contre celui qui est présenté comme le cerveau de l’organisation.

Déférés avant-hier lundi au parquet de Diourbel, Habib Diaban, Ibrahima Mbaye, Modou Diakhaté, Abdou Karim Diouf, Ibrahima Diakhaté ont été inculpés par le magistrat- instructeur pour association de malfaiteurs, profanation d’un lieu de culte, entrave à l’exercice dans un lieu de culte et participation à une manifestation non autorisée. Mais, dans l’affaire de ces individus qui voulaient faire la Tawaf à la grande mosquée de Touba, le juge d’instruction a aussi décidé de viser celui qui serait le patron du «prophète Issa», renseigne l’Obs. Il a décidé d’inculper le dénommé A. A des mêmes infractions. Il  lui a décerné un mandat d’arrêt international. A. A serait le guide suprême de la secte et le guide de Habib Diaban qui s’est proclamé «prophète Issa».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here