Les suicides de ressortissants français sur la Petite Côte se multiplient.

Au mois d’août dernier, deux cas par pendaison ont été enregistrés, à Saly Portudal, en l’espace de deux semaines.

Selon L’Observateur, le 10 décembre dernier, un Français nommé Pascal a mis fin à ses  jours, toujours par pendaison.

Avant son suicide, il avait laissé une lettre d’adieu à sa copine qui avait rompu avec lui après l’avoir dépouillé de tous ses biens.

Il avait tout fait pour se réconcilier avec cette dernière, mais en vain. Ne s’imaginant pas sa vie sans sa copine, il avait discrètement mijoté son suicide.

Dans sa lettre d’adieu, le défunt dit «n’être pas en mesure de supporter cette pénible situation et préfère se donner la mort plutôt que de surmonter cette douloureuse épreuve de sa vie».

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here