La sortie maladroite du député Aliou Dembourou Sow continue de susciter de vives réactions. Ce lundi, le mouvement « FRAPP France dégage » a déposé une plainte devant le procureur de la République, demandant à ce dernier de saisir l’Assemblée nationale. L’objectif visé, lever l’immunité parlementaire du principal concerné.

Les propos du député peuvent porter atteinte à l’unité nationale qui a toujours était de mise au Sénégal. C’est ce qu’a fait savoir le mouvement Frapp France dégagé. Pour Papis Ndim, chargé du recrutement et de la mobilisation, les autorités doivent se saisir du dossier pour ramener le député à la raison. « L’acte du député est constitutif d’apologie, de crime et  est puni par les articles 248,249, 250 et 252 du code pénal sénégalais. S’il n’y a pas de suite, nous allons monter au niveau des autres instances. Nous allons avec notre équipe juridique voir si on peut saisir la CEDEAO et d’autres juridictions », a-t-il fait savoir. Président du Conseil départemental de Ranérou Ferlo, Aliou Demba Sow avait invité une communauté à prendre les machettes pour défendre la candidature de Macky Sall à un troisième mandat en 2024.

Abdoulaye Ndiaye : « Il faudrait trouver des solutions idoines »

Pour l’ancien député Abdoulaye Ndiaye, si les propos du député sont avérés, ils sont condamnables pour un représentant du peuple. Mais l’ex parlementaire prône la tenue de concertations larges entre les politiques, la société civile et la presse. « Si ce que les gens ont dit s’avère exact, je dis que c’est une erreur de sa part. Ce qui est important d’abord, c’est que dans ce pays, nous avons l’obligation de repenser la manière de faire. Que ça soit nous de la mouvance présidentielle ou de l’opposition. Il faudrait qu’on se retrouve autour d’une table et essayer de poser les problèmes et de trouver des solutions idoines. Je crois que l’heure est venue pour nous de s’arrêter et de repenser la chose », a-t-il souligné sur Zik FM.

Mame Mactar Guèye : « Il ne faut pas jouer avec le feu »

Pour sa part, l’ONG Jamra s’indigne de la position de ce représentant du peuple. Selon Mame Mactar Guéye, Aliou Dembourou Sow est censé donner le bon exemple.  « Nous ne pouvons que déplorer qu’il ait fait directement appel à un meurtre de masse. Alors, n’oublions pas que le drame rwandais a commencé comme ça. C’est des appels de cette nature qui avaient été lancés. Et nous avons vu le résultat : plus de 900.000 morts. Donc, il ne faut pas jouer avec le feu. Nous pouvons naturellement avoir des rivalités politiques, mais qui soient fondées sur des confrontations de programmes et de projets de société. Et non se fonder sur des menaces et à fortiori des menaces de mort. Le plus inquiétant, c’est qu’il s’agit d’un représentant du peuple qui est censé donner le bon exemple.  Le Sénégal a d’autres priorités telles que le coronavirus, le litige foncier, les pénuries d’eau… », a-t-il déploré sur les ondes de Zik fm.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here