La nouvelle a eu l’effet d’un séisme et a fait le tour du monde. Dans un article paru à Jeune Afrique, le journaliste François Soudan a cité Moustapha Niasse et Mamadou Diop Decroix parmi les personnalités politiques ayant bénéficié des « largesses » de l’ex président guinéen, Alpha Condé. L’Afp qui rumine depuis hier sa colère, s’est fendue d’un communiqué pour attaquer sans ménagement le journaliste.

« Encore une fois, le maître-chanteur François Soudan, journaliste de son état, fait des siennes. Les Sénégalais se rappellent encore le rôle de pyromane qu’il a joué avec beaucoup de zèle et de cynisme, lors des tragiques événements de 1989, qui avaient opposé les deux pays voisins et frères, que sont le Sénégal et la Mauritanie », lâche d’emblée le parti du président de l’Assemblée nationale du Sénégal.

L’Afp de poursuivre dans furie incendiaire: « Aujourd’hui, prenant pour prétexte la chute et l’arrestation du Président Alpha Condé, François Soudan distille son venin, en affirmant de manière diffamatoire que le Président Moustapha Niasse a bénéficié des largesses de l’ex Président de la République de Guinée. Il affirme, péremptoire, avec l’aplomb inhérent aux prétentieux, que ‘l’ingratitude est la fille du bienfait’. Pourtant, il pouvait dire également que le bienfait est géniteur de l’ingratitude ».

Les progressistes persistent et signent : « Si le Président Niasse avait besoin de largesses, ce qui est loin d’être le cas, grâce à Dieu, il ne se serait certainement pas adressé au Président Alpha Condé, en faisant fi de ses nombreux amis du Golfe et d’ailleurs, qu’il n’a, du reste, jamais sollicités ».

Selon l’Afp, dans cette histoire, s’il y a un chasseur de « largesses » c’est bien le journaliste François Soudan. « Chassez le naturel, il revient au galop. François Soudan reste François Soudan, c’est-à-dire un éternel affamé, en rupture de ban avec la morale, incapable de se passer de largesses », pestent Dr Malick Diop et Cie.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here