Réunis ce lundi à Niamey, au Niger, les chefs d’Etat de la Cedeao ont donné un ultimatum à la junte militaire malienne. Elle a jusqu’au 15 septembre prochain pour désigner un président et un premier ministre de transition civils.

Les pays membres de la CEDEAO exigent que le président et le Premier ministre de la transition au Mali soient des civils. Mais aussi, qu’ils soient nommés, au plus tard, le 15 septembre.

Rassemblés en sommet à Niamey, au Niger, les dirigeants «prennent acte» des consultations inter-maliennes, lancées samedi 5 septembre, mais décident de maintenir les sanctions prises antérieurement.

Avec Rfi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here