Nathalie Dia, Miss Sénégal 1992, s’est exprimée suite au scandale autour de Fatima Dione, Miss Sénégal 2020. Une histoire qui a réveillé de vieux souvenirs chez elle.

«Tout n’est pas rose…»

«Depuis que le Comité Miss Sénégal existe, les miss se suivent et ne se ressemblent pas. Leurs biographies également, car la trajectoire de chaque miss est unique. Tout n’est pas rose pour elles, mais elles gardent envers et contre tous la tête haute.

Le comité est aujourd’hui entre les mains d’une femme ambitieuse qui, tant bien que mal, cherche à donner un cachet particulier à l’élection Miss Sénégal. Nous avons à encourager cette initiative et participer activement à ce qu’elle devienne un événement qui valorise la jeune femme et son rôle culturel et social dans notre société», explique Nathalie.

«Je suis moi-même passée par des moments difficiles»

«En visionnant l’interview de la maman de notre miss Sénégal 2020, beaucoup de souvenirs ont refait surface. Je compatis à sa déception de voir le rêve de sa fille ne pas se matérialiser. Je suis moi-même passée par des moments difficiles et mesure l’état mental dans lequel elle a baigné longtemps. A l’époque, mon récit avait fait l’objet d’un article de mon ami journaliste à l’époque, Gilles Foaday. Cet article, il l’avait intitulé « Boires et déboires d’une miss ». Nul besoin d’épiloguer sur le sujet, ma traversée du désert, j’en ai fait une force», se remémore l’ancienne reine de beauté.

«Relève la tête»

Ainsi, elle apporte toute sa solidarité à miss Sénégal 2020. Car pour elle, Fatima a de la chance, car elle ne se retrouve pas seule, grâce à la magie des réseaux sociaux.

«Lui dire également que si chaque miss se mettait à décrire son sacre, le public serait sidéré de voir à quel point la vie d’une reine de beauté sénégalaise est un fardeau pour une jeune fille qui attend tout de la vie, mais certainement pas autant de violence, d’animosité et d’abandon», lâche Nathalie.

Elle ajoute que «rien dans la vie n’est acquis pour personne et encore moins pour une jeune, réputée et belle fille. Relève la tête, ramasse tout ce qui se trouve sur ton chemin et fais-en une arme d’endurance et un stimulant dans ta vie. Chaque coup dur que tu recevras, convertis-le en booster d’énergie pour te frayer un passage vers un avenir radieux».

«Pour finir, je te donnerai le même conseil que m’avait donné miss Fabienne Feliho, le soir de mon sacre : « Dans tout ce que tu feras, pense à ta maman en le faisant ! »

«Tourne la page et ouvres-en une autre», conclut la miss Sénégal 1992.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here