Profitant de la fête de Noël et de la cérémonie de remise de cadeaux aux enfants initiée par son syndicat, Malick Mbaye est revenu sur les raisons qui font que le Sels n’a pas fait partie des récentes grèves.

Face à la presse, le syndicaliste a confié que « chaque syndicat a son autonomie et a la possibilité de dérouler le plan d’action qui lui convient. Seulement, ajoute-t-il, le Sels est dans une dynamique de concertations nationales avec ses membres. Nous sortons de renouvellements. Notre secrétaire national déroule une tournée nationale pour s’enquérir des difficultés des enseignants et celles de l’école avant de se lancer dans une lutte. Le rôle d’un syndicat ce n’est pas de faire la grève à outrance, mais de choisir le bon moment pour le faire et surtout sur la base d’une plateforme revendicative légitime. »

Le secrétaire général du Sels de Mbacké de signaler que le Sels et ses alliés n’excluent nullement de dérouler eux- aussi des grèves étant entendu que les doléances sont assez consistantes. Il citera parmi les urgences, les actes qui tardent à sortir, les actes de radiation peinent à être produites après décès de l’enseignant, le problème des décisionnaires, l’application par l’État des accords, etc… 
Serigne Abdou Mbacké Ndao, le maire de Mbacké et Néné Ndiaye Mbaye ont pris part à la cérémonie pour avoir été choisis parrain et marraine…

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here