jeudi, 6 octobre, 2022
Sunugal multimédia

[Retro-2021] Record de décès en 2021 : Année macabre !

par Sunugalnews.com

2021 !!! Quelle année macabre aura-t-elle été! Elle aura rendu orphelines, dans le monde, des millions de personnes. Le Sénégal n’a pas été épargné. De nombreuses personnalités ont tiré leur révérence cette année. Même s’il faut noter que certains décès ne sont pas du tout liés au coronavirus, il y a quand même eu de grandes pertes humaines à tous les niveaux, dans tous les domaines de la politique au sport en passant par la culturel, les médias entre autres. Retour sur les temps forts d’une année macabre.

Les khalifes de trois grandes confréries tirent leur révérence

Tel un rendez-vous au Paradis, trois grands hommes religieux ont successivement quitté ce bas-monde. C’est d’abord le khalife général des Layennes Serigne Baye Abdoulaye Thiaw Laye, qui a rendu l’âme le 9 août 2021. Il a passé 20 ans à la tête du khalifat et était âgé de 96 ans.
Après ce décès, intervient celui du khalife général de Thienaba, Serigne Abdou Rahim Seck qui a tiré sa révérence au Maroc. Il était le 8e khalife d’Amary Ndack Seck mais il n’a passé que quatorze mois à la tête du khalifat.
Les Baye Fall aussi ont pleuré la perte de leur guide, Serigne Cheikh Dieumb Fall qui a rejoint les cieux le 31 août à l’âge de 95 ans, à Mbacké.   

La culture endeuillée, la voix Thione se tait à jamais

L’un des décès qui aura le plus surpris le Sénégal et le continent africain, c’est celui de l’illustre chanteur Thione Seck. Né le 12 mars 1955 à Dakar, la disparition de Ballago le 14 mars 2021 à l’âge de 66 ans a surpris tout le Sénégal. L’auteur de chauffeur-Bi en 1980, parolier émérite, a bercé le monde entier de par sa voix mélodieuse et ses textes riches en enseignements.

Dieynaba Gueye Diéo : La douce conteuse Dieynaba Gueye, dite Diéo a rendu l’Art oratoire et les arts du récit orphelins, le 7 mai 2021. La talentueuse conteuse polyglotte, virtuose du verbe et de la parole a représenté le Sénégal partout dans le monde. Agent de la SODEFITEX, la douce Dieo laisse derrière elle un immense répertoire de contes et quatre livres (See yi don wer yaay, conte paru en 2015 ; Les aventures de Desikaleerung ; conte publié en 2014; Les seins perdus de la belle fiancée, publié en 2009 ; Jeunesse de mon pays, un recueil de poèmes publié en 2005).

Kaladio ou Abdoulaye Elimane Dia : Élu en 2014 maire de Démette, une localité du Nord du Sénégal, située dans le département de Podor et la région de Saint-Louis, Kaladio est engagé dans les questions de développement. Il était responsable politique de l’Alliance pour la République (APR) et animait un mouvement dénommé Alliance pour le développement et l’émergence de Podor (ADEP). PDG de la Holding Fortunes Capital, il a succombé le 05 août des suites d’une maladie à l’hôpital Aristide le Dantec de Dakar.

Abdoulaye Faye, PDS : Décédé le samedi 13 novembre à Dakar à près de 78 ans, ce membre fondateur du Pds aura été un fidèle de Abdoulaye Wade. Militant engagé, fervent défenseur de l’idéal du Sopi dans les années de l’opposition, Abdoulaye Faye a participé à tous les combats du Pds.

Quelques jours après, le Pds replonge dans le deuil avec la disparition à l’âge de 73 ans, de Awa Diop, ministre déléguée sous Wade, plusieurs fois députée depuis 1993.
La responsable libérale de Rufisque, au Pds depuis 1975, a été de tous les combats menés par Me Wade. Awa Diop symbolisait la bravoure et la loyauté en politique à l’égard de Me Abdoulaye Wade. Décédée le jour de la Tabaski, à Dakar, l’ancienne présidente du Mouvement des femmes du Pds a laissé son parti sous le choc.

Décédé à Saint-Louis, le 17 juillet, à l’âge de 83 ans, Youssoupha Ndiaye, ancien président du Conseil constitutionnel a aussi été un sage dans le milieu sportif, le football notamment. Discret, il avait disparu depuis son départ du gouvernement de Abdoulaye Wade. Fils de chef de canton, Youssoupha Ndiaye est mort à Saint-Louis où il a vu le jour le 9 mai 1938.

El Hadj Ousmane Guèye : Brillant prêcheur, il était devenu familier au public sénégalais et aux adeptes de tontou bataxal diffusé sur les antennes de la Rts. Il éclairait et guidait les profanes du Coran et de la Sunna.

Double Less, Mbaye Gueye, la mort « frappe » les vétérans de la lutte

Figure de proue de la lutte traditionnelle, Mamadou Sakho quittera ce bas-monde des suites d’une longue maladie. Plus connu sous le nom de Double Less, l’ancien champion de lutte est le père des lutteurs Balla Gaye 2 et Sa Thiès. Son décès intervient moins d’un mois après le rappel à Dieu de Mbaye Guèye, surnommé « le premier Tigre de Fass ».

Mbaye Gueye, Le Tigre de Fass : L’ancien champion de lutte est parti à l’âge de 75 ans chez lui, à Fass Mbao, des suites d’une longue maladie. Appelé le premier Tigre de Fass, il fût l’un des plus grands lutteurs qu’ait connus le Sénégal.

Samba Sall doyen des juges, ABC Médiateur de la République, l’ancien président Tchadien Hissene Habré…

Samba Sall :  Le juge du premier cabinet d’instruction du tribunal régional de grande instance de Dakar, Samba Sall, a tiré sa révérence le 08 avril des suites d’une maladie. Ce natif de la ville Kaolack et juge « des grands dossiers judiciaires » a succédé au doyen Mahawa Sémou Diouf en 2015 et depuis, il gérait les dossiers « chauds » comme celui de « Sonko-Adji Sarr » après désistement de son collègue du 8ème cabinet, Mamadou Seck qui avait avancé des raisons familiales. Ce fut d’ailleurs son ultime dossier brûlant qu’il a instruit en tant que doyen des juges. Il est décédé à l’âge de 56 ans à l’hôpital principal de Dakar.  

ABC comme tout le monde l’appelait, Alioune Badara Cissé est l’un des premiers compagnons de route et chef de la diplomatie du Président Macky Sall. Il s’est éteint le 28 août à l’âge de 63 ans des suites d’une maladie. Lors de sa dernière apparition et d’ailleurs celle qui a ému tous les Sénégalais, le médiateur invitait le Chef de l’État à tendre l’oreille et à parler à la jeunesse afin d’éviter la montée de la violence alors que le pays était en proie à des émeutes, en mars 2021. Ministre des Affaires étrangères, conseiller spécial, directeur de cabinet et secrétaire général, le membre fondateur de l’actuel parti au pouvoir, Alliance Pour la République (APR) a marqué l’histoire de ses empreintes.  

Hissène Habré : Condamné en 2016 à la prison à perpétuité pour crimes de guerres et crimes contre l’humanité par les Chambres africaines extraordinaires (CAE), l’ancien président tchadien s’est éteint à l’âge de 79 ans à l’hôpital principal de Dakar. Hissène Habré en exil au Sénégal depuis sa chute en 1990, avait contracté le coronavirus dans la prison du Cap manuel où il était incarcéré. Il sera ensuite vaincu par le virus le mardi 24 août 2021.

Joseph Koto : Le 14 octobre 2021, le football sénégalais a perdu une icône. En effet, l’ancien joueur et entraîneur de l’équipe nationale du Sénégal des moins de 23 ans, Joseph koto, décède des suites d’un malaise en plein déjeuner dans un restaurant de la place. Pour rappel, Koto a pris part à la Can en 1986, a conduit les U20 à la finale de la Can de leur catégorie en 2015 et 2017 et à une demi-finale de la coupe du monde en 2015.  

Samba Sall :  Le juge du premier cabinet d’instruction du tribunal régional de grande instance de Dakar, Samba Sall, a tiré sa révérence le 08 avril des suites d’une maladie. Ce natif de la ville Kaolack et juge « des grands dossiers judiciaires » a succédé au doyen Mahawa Sémou Diouf en 2015 et depuis, il gérait les dossiers « chauds » comme celui de « Sonko-Adji Sarr » après désistement de son collègue du 8ème cabinet, Mamadou Seck qui avait avancé des raisons familiales. Ce fut d’ailleurs son ultime dossier brûlant qu’il a instruit en tant que doyen des juges. Il est décédé à l’âge de 56 ans à l’hôpital principal de Dakar.  

ABC comme tout le monde l’appelait, Alioune Badara Cissé est l’un des premiers compagnons de route et chef de la diplomatie du Président Macky Sall. Il s’est éteint le 28 août à l’âge de 63 ans des suites d’une maladie. Lors de sa dernière apparition et d’ailleurs celle qui a ému tous les Sénégalais, le médiateur invitait le Chef de l’État à tendre l’oreille et à parler à la jeunesse afin d’éviter la montée de la violence alors que le pays était en proie à des émeutes, en mars 2021. Ministre des Affaires étrangères, conseiller spécial, directeur de cabinet et secrétaire général, le membre fondateur de l’actuel parti au pouvoir, Alliance Pour la République (APR) a marqué l’histoire de ses empreintes.  

Hissène Habré : Condamné en 2016 à la prison à perpétuité pour crimes de guerres et crimes contre l’humanité par les Chambres africaines extraordinaires (CAE), l’ancien président tchadien s’est éteint à l’âge de 79 ans à l’hôpital principal de Dakar. Hissène Habré en exil au Sénégal depuis sa chute en 1990, avait contracté le coronavirus dans la prison du Cap manuel où il était incarcéré. Il sera ensuite vaincu par le virus le mardi 24 août 2021.

Joseph Koto : Le 14 octobre 2021, le football sénégalais a perdu une icône. En effet, l’ancien joueur et entraîneur de l’équipe nationale du Sénégal des moins de 23 ans, Joseph koto, décède des suites d’un malaise en plein déjeuner dans un restaurant de la place. Pour rappel, Koto a pris part à la Can en 1986, a conduit les U20 à la finale de la Can de leur catégorie en 2015 et 2017 et à une demi-finale de la coupe du monde en 2015.  

NKN

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire