Noël s’annonce. A quelques jours du nouvel an, la capitale sénégalaise vibre sous les couleurs de Noël. A Dakar, comme dans pas mal d’autres localités, jeux de lumières, sapins cadeaux et friandises font le décor. Célébrée à chaque 25 décembre, Noël est une fête de la communauté catholique  qui célèbre le jour de la nativité c’est-à-dire  la naissance de Jésus christ. Cependant, ses origines et  ses traditions ne sont pas connues de tout le monde. Pour en savoir un peu plus, Seneweb a  donné la parole à des fidèles. 

Aux origines païennes de Noël
Selon  Abbé Joe Latyr, de l’église Notre Dame des anges de Ouakam, Noël vient du latin « dies natalis » et la contraction donne Noël. « Il signifie, le jour de la naissance pour nous chrétiens, le jour de la nativité du Seigneur. « Noël a une origine païenne. Une fête au cours de laquelle on célébrait le soleil. Plus tard vers le deuxième et le troisième siècle, l’église a récupéré cette fête pour la christianiser et l’adopter pour célébrer le christ Soleil levant qui vient nous visiter », dira-t-il.
A l’église des martyrs de l’Ouganda, les préparatifs vont bon train. Trouvé en pleine répétition avec la chorale Jean Pierre Geignard, Amélia Da Costa, semble bien prendre les devant de cette fête. D’après cette fidèle chrétienne, habillée en jean et tee-shirt vert, Noël est une grande fête pour eux. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle  prépare bien les deux messes. « Je prépare Noël depuis le temps de l’avant jusqu’au 24 décembre. Et le soir du 24, je pars à la messe de minuit mais cela n’empêche j’assiste également à la messe du 25 décembre. », s’est-elle confiée. Avant d’assumer que le temps de l’Avant, c’est la préparation de la venue du christ.
 Cependant, elle n’a pas l’habitude d’offrir des cadeaux. La catholique estime qu’ils sont symboliques en guise de souvenir de la venue de Jésus Christ. « En fait pour les cadeaux, on le fait juste pour se rappeler de la nativité du christ lorsque les bergers sont venus présenter des offrandes au nouveau-né. C’est la raison pour laquelle en général les cadeaux sont donnés aux enfants », a-t-elle avoué.
Contrairement à cela, elle révèle qu’elle accorde plus d’importance à la messe de minuit et à la messe du jour parce que, dit-elle, « la messe de la nuit est très sainte parce que c’est la nuit de la nativité et la messe du jour est consacré à la parole de Dieu », tout en soutenant que nombreux sont ceux qui font la confusion alors que les lectures sont différents.
Une fête pour les grands et pour les tout-petits
Comme le font la plupart des fidèles chrétiennes, Mélanie Aminata Sambou fait partie de ceux qui comptent bien célébrer Noël. « Noël, c’est une grande fête pour nous. Nous, la communauté catholique, nous les chrétiens parce que nous fêtons l’arrivée de Jésus christ dans le monde. Donc, c’est une fête non seulement pour les grandes personnes mais aussi pour les tout-petits. », dit-elle, le sourire aux lèvres. A en croire ses propos, les tout-petits symbolisent l’apparition du Christ qui était tout petit, raison pour laquelle on se focalise sur les mômes. « Les cadeaux, les fêtes, c’est juste pour embellir, pour rendre belle la fête », a-t-elle ajouté.
Pour sa part, cette noirceur d’ébène, avec une longue perruque sur la tête, compte bien fêter Noël en toute simplicité mais avec une grande joie. « Me concernant, je fête Noël en famille. Là je suis marié, mais avant on le fêtait avec toute la famille. Maintenant que je suis marié aussi, je continue de fêter Noël en famille. Le 24 décembre, je pars à la messe. Après la messe, c’est un réveillon. Le réveillon, c’est juste pour danser, s’amuser, des fous rires et tout et le lendemain, ce sont les enfants qui vont à la messe souvent, c’est la messe solennelle, là où on fête la naissance de Jésus christ. Tous les chrétiens sont dans la joie. Tout le monde sans exception mais, c’est surtout les enfants qui vont à la messe du dimanche. », a-t-elle souligné tout en illustrant cette grande fête de par le dialogue islamo-chrétien qui s’affiche  le jour j.
Cette jeune femme mariée ne laisse pas de coté les traditions. Vêtue d’un veston et d’un pantalon avec des doubles talons, elle explique :  » le matin, on se lève, après on prend le déjeuner, le repas de la famille. Après le soir on coupe le gâteau c’est-à-dire la bûche de Noël ».
Par opposition à d’autres, elle  estime  que les cadeaux sont aussi importants. Mieux, « Les cadeaux sont primordiaux », dit-elle. D’ailleurs, elle compte bien en acheter à son petit prince. « Il faut acheter des cadeaux pour les enfants. Moi, je compte aller aujourd’hui pour acheter un cadeau de Noël pour mon bébé », conclut-elle.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here