L’affaire fait grand bruit actuellement. Nombre de clubs européens, qui évoquent les restrictions liées à la covid-19, ont décidé de refuser de libérer leurs joueurs qui ont été convoqués par les sélections africaines. La fédération sénégalaise de football a saisi les instances dirigeantes du football français d’une correspondance.

Dans une correspondance adressée au Directeur général de la Fédération française de Football (FFF) la Fédération sénégalaise de football (FSF), à travers son secrétaire général Victor Seh Cissé, a expliqué que dans le cadre des 5ème et 6ème journées des éliminatoires de la CAN, le coach national a convoqué 26 joueurs, dont 12 évoluant en France.

Lesdites convocations, formulées conformément aux textes, ont été envoyées à tous les clubs le 05 Mars 2021 par la Fédération Sénégalaise de Football. Et le règlement de la FIFA dispose que le club du joueur convoqué doit confirmer la mise à disposition du joueur dans les six jours qui suivent la réception de la convocation. Mais, la Fsf a été surprise par le retour qu’elle a eu.
 
«Contre toute attente et bien après le délai de six jours requis, nous avons reçu ce 18 mars 2021 les réponses aux convocations des clubs français accompagnées d’un communiqué daté du 17 Mars 2021 de la Ligue de Football Professionnel (LFP). Ledit communiqué fait allusion aux dispositions réglementaires de la FIFA dans le contexte de Covid-19, notamment la Circulaire n 1749 du 5 Février 2021 qui donne droit aux clubs de retenir leurs joueurs convoqués si une quarantaine ou période d’auto-isolement d’au moins cinq jours est obligatoire pour ces derniers au retour en France», dénonce la FSF.

Ainsi, Me Augustin Senghor et ses camarades de mettre les dirigeants du football français face à leurs responsabilités : «Outre le préjudice que cela risque de causer à notre Association nationale avec la non-participation de 12 joueurs importants aux deux matches, il nous semble opportun de mettre en exergue le caractère totalement discriminatoire de cette mesure au regard des dispositions statutaires et réglementaires de la FIFA et de la législation européenne en matière d’égalité et de liberté contractuelle des travailleurs.»

Et même si la circulaire numéro 1749 de la FIFA précise que les amendements temporaires sur la mise à disposition des joueurs pour les équipes représentatives des associations ne s’appliquent pas si une exemption spécifique émanant des autorités compétentes est accordée aux joueurs de l’équipe représentative concernant la mesure de quarantaine ou d’auto-isolement, la FSF précise qu’ «en l’espèce, il n’est nullement établi que les clubs concernés aient saisi les autorités françaises en vue de faire bénéficier aux joueurs de cette exemption».

Ainsi, compte tenu de toutes ces considérations, la FSF demande à la Direction générale de la FFF, «de bien vouloir prendre les mesures idoines en vue de la libération, par les clubs professionnels français, des joueurs convoqués régulièrement par la Fédération Sénégalaise de Football.»

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here