jeudi, 6 octobre, 2022
Sunugal multimédia

Recrutement de 5000 enseignants: L’enseignement privé catholique « saignée » par le ministère de l’Education nationale (ONECS)

par Sunugalnews.com

L’Office National de l’Enseignement Catholique du Sénégal (ONECS) a tenu un point de presse, ce mardi 21 décembre 2021, à son siège pour dénoncer le recrutement des 5000 enseignants qui a causé le départ de beaucoup d’enseignants dans les écoles privées en pleine année scolaire.

En effet, selon le responsable des enseignements privés catholiques de Thiès, Abbé Pierre Ay Ndione, cette situation remet en cause la qualité de l’enseignement privée surtout catholique qui pourtant ne cesse de présenter de bons résultats.
Dans ce sillage, il estime que ce recrutement est déloyal et fustige la démarche de l’Etat dans cette affaire.
Abbé de souligner que cette politique vise uniquement à lutter contre les écoles privées surtout catholiques qui ont vu presque tous leurs enseignants, arrachés et enrôlés dans la fonction publique par le gouvernement du Sénégal.
Sur ce, l’Office National de l’Enseignement Catholique du Sénégal exige la cessation immédiate de cette pratique discrétionnaire qui selon eux, risque de pénaliser l’enseignement privé et surtout Catholique au Sénégal.

« Nous sommes réunis ici aujourd’hui, pour dénoncer le recrutement déloyal qui a fait que beaucoup de nos enseignants nous ont tourné le dos pour rejoindre l’enseignement publique. Nous avons constaté que depuis, le mois de septembre 2021, à la veille des ouvertures scolaires, le ministère de l’Education nationale fait saigner la ressource humaine de l’enseignement privé Catholique par des recrutements de l’ordre du déloyal. Je précise que 173 permanents en contrat à durée indéterminée, détenteurs de diplômes professionnels, ont été presque débauchés, ce, en pleine année scolaire. Là, nous avons des soucis pour remplacer ces compétences puisque nous sommes au milieu de l’année scolaire. C’est injuste et il faut que ça cesse immédiatement », a déploré le responsable.

NKN

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire