Ce mercredi 22 décembre, le monde de la littérature sénégalaise a accueilli une nouvelle venue, Ndeye Arame Fall Sall. L’inspectrice générale du trésor a publié La démarche qualité au sein d’une administration publique : Expérience au Trésor Public Sénégalais. Le livre donne les clés d’une bonne gestion de l’administration publique.
Le trésor public est éclaboussé par une sale affaire de détournement de fonds. Deux inspecteurs auraient siphonné 5 milliards de F CFA dans les caisses de l’organisme. Des faits qui viennent jeter l’opprobre  sur cette institution qui est pourtant un modèle de gestion pour de nombreuses structures étatiques sénégalaises.
En 2017, la Recette Générale du Trésor (RGT), service du trésor public, est devenue la première administration publique sénégalaise à être certifiée à la norme ISO 9001 : 2015. Cette distinction définit des exigences pour la mise en place d’un système de management de la qualité pour les organismes souhaitant améliorer en permanence la satisfaction de leurs clients et fournir des produits et services conformes. Ce sacre est le fruit d’efforts sans failles fournies par le personnel de la structure avec en tête de liste, Ndeye Arame Fall Sall.
Cette dernière a décidé, 4 ans plus tard, de révéler dans un élan altruiste, les coulisses de cette réussite dans son livre intitulé La démarche qualité au sein d’une administration publique : Expérience au Trésor Public Sénégalais. C’est dans une salle pleine en compagnie de sa famille, collègues et amis que s’est tenue la cérémonie de dédicaces et de présentation de son œuvre. « L’ouvrage retrace le parcours de la certification de la RGT. Il permet aussi aux autres administrations d’avoir un référentiel afin de se l’approprier dans le but de démystifier cette démarche qualité qui semble être difficile », dévoile l’auteure qui rappelle tout de même que la marche vers la certification n’est pas un long fleuve tranquille et nécessite beaucoup d’efforts.
Pour parvenir à ce « graal », le livre évoque la place importante du leadership dans le management de la qualité des services publics. « Si le management  de la qualité  s’appuie sur le système, c’est le leadership qui décline la vision et en donne l’orientation », fait par l’enseignant-chercheur, Baidy Dia qui s’est chargé de décortiquer le livre. Ainsi, de l’avis de Ndeye Arame Fall Sall, le leader se doit d’adopter une démarche « participative et collaborative loin de toute autorité autoritariste, de tout leadership toxique et destructeur non autoritariste ».
Elle précise par ailleurs que dans cette quête, toutes les forces en présence doivent être mobilisées et impliquées. « Un personnel compétent, habilité et impliqué à tous les niveaux de l’organisme est essentiel pour améliorer la capacité de l’organisme à créer et à fournir de la valeur » poursuit le critique. Pour réussir à installer cette symbiose, Ndeye Arame dévoile qu’au sein du Trésor Public, un système qui récompense des collaborateurs est mis en place et distingue : L’agent du mois, l’agent de l’année, le trophée bureau de l’année et le trophée qualité.  
Cet esprit de corps a pour seul objectif la matérialisation d’un adage connu de tous : le client est roi. « De la périphérie il est passé au centre des préoccupations de toutes les entreprises publiques, jusqu’à se muer en roi, qui de Santa-Bernard dicte sa loi à ses tributaires. Voilà une vérité qui prend tout son sens car le client est seul juge de la qualité et des prestations fournies. Il en est de même pour le client usager du service public au nom de qui toutes les réformes et actions de modernisation sont entreprises », dit un extrait tiré de ce livre.
Bien au-delà de son livre, l’auteur milite pour l’instauration d’un module de formation sur la démarche qualité dans les écoles notamment à l’école nationale d’administration (ENA). L’ouvrage est édité par les éditions « Harmattan Sénégal » et est commercialisé à 10 000 Fcfa.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here