jeudi, 26 mai, 2022
Sunugal multimédia

Rapport GIEC sur les changements climatiques : les experts de l’ONU prédisent l’apocalypse 

par Sunugalnews.com

Le Rapport du Groupe des Experts de l’Organisation des Nations Unies sur le Climat (Giec) publié hier est particulièrement alarmant pour l’humanité. En effet, l’étude prédit le pire si les tendances actuelles sur le réchauffement climatique se poursuivent.

C’est toute la planète qui est menacée par les conséquences des changements climatiques, d’après le dernier rapport du Giec. Ce rapport qui fait l’état des connaissances sur le climat, sur les conséquences du changement climatique est alarmant. «L’augmentation des extrêmes météos et climatiques a conduit à des impacts irréversibles, alors que les systèmes humains et de la nature sont poussés au-delà de leur capacité à s’adapter», souligne le Giec avant de faire savoir que même un dépassement temporaire du seuil de +1,5°C de réchauffement pourrait causer d’autres dommages irréversibles sur les écosystèmes fragiles comme les pôles, les côtes et les montagnes, nous dit L’As. 

D’après les experts onusiens, les dégâts causés par le changement climatique sur la biodiversité vont continuer à s’intensifier avec entre 3 et 14% des espèces terrestres menacées d’extinction, même si le réchauffement est limité à +1,5°C. Dans le même sillage, le rapport souligne que plus d’un milliard de personnes pourraient vivre d’ici 2050 dans des zones côtières menacées par la montée des eaux et des épisodes de submersions marines, lors des tempêtes. Insistant sur le fait qu’environ un milliard de personnes pourraient être menacées par des aléas climatiques côtiers, à moyen terme, et dans tous les scénarios d’émissions de gaz à effet de serre, les experts rappellent qu’en 2020, 896 millions de personnes, soit 11% de la population mondiale, vivaient dans des zones côtières basses
Elaboré par 270 chercheurs venus de 67 pays, le rapport prédit que des événements météos extrêmes vont devenir plus fréquents encore avec la poursuite du réchauffement, comme l’an dernier avec les flammes ravageant l’ouest américain, la Grèce ou la Turquie, des flots submergeant des régions d’Allemagne ou de Chine. 

Le Secrétaire General de l’ ONU: «Un Recueil De La Souffrance Humaine 

Pour sa part, le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guteres, a indiqué que le rapport est un recueil de la souffrance humaine. A l’en croire, il constitue une accusation accablante envers l’échec des dirigeants dans la lutte contre les changements climatiques. Aussi, s’est-il désolé d’une abdication criminelle de leadership. 

Biodiversité, Sante, Alimentation … L’Afrique menacée 

Par ailleurs, certains experts annoncent que l’Afrique risque une perte généralisée de sa biodiversité. Au-dessus d’un degré et demi de réchauffement planétaire, la moitié des espèces vont perdre 30% de leur effectif ou de leur habitat. Au-delà de deux degrés, c’est l’extinction assurée de 7% à 18% des espèces et de 90% des coraux d’Afrique, biodiversité, alimentation, santé, économie… Au delà de 1,5 degré de réchauffement de la planète, les dégâts en Afrique seront très lourds, alerte le Giec, même si c’est le continent le moins pollueur. Ces perturbations vont entraîner en outre des migrations supplémentaires internes au continent, jusqu’à 90 millions de déplacés dont les deux tiers en Afrique de l’Ouest, si l’on atteint 2,5 degrés de température supplémentaire

NKN

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

L’info en continue 

Copyright @2022 Sunugal multimedia. Tous droits réservés.