vendredi, 3 février, 2023
Sunugal multimédia

Pourquoi Pape Alé Niang a encore été arrêté

par Sunugalnews.com

Le journaliste Pape Alé Niang a encore été arrêté par la Division des investigations criminelles (Dic) agissant sur délégation judiciaire du 2e cabinet. Le procureur de la République a, en effet, demandé au magistrat instructeur de révoquer le contrôle judiciaire dont il avait bénéficié, en vertu des dispositions de l’article 127 ter du code de procédure pénale.

Sur réquisitoire du Procureur de la République, Hamady Diouf,  demandant la révocation de la mesure de contrôle judiciaire, le Juge d’instruction du 2e cabinet,  Mamadou Seck, a ordonné à la Division des investigations criminelles (Dic) l’arrestation du journaliste, Pape Alé Niang.
Le chef du parquet, selon l’avocat Me Cheikh Khoureychi Ba, est outré par l’intervention du journaliste sur le live de Molla Morgun et la sortie jugée tendancieuse à propos du Dg de la Police Nationale, Seydou Bocar Yague. «Quand un Directeur général de la police amène tous les membres de sa famille aux États-Unis pour les mettre à l’abri c’est parce qu’il est conscient que la fin sera tragique », avait, en effet, posté le journaliste sur sa page facebook. 
En application des dispositions de l’article 127 ter du code de procédure pénale, le juge a fait arrêter immédiatement Pape Alé Niang.
L’Article 127 ter dispose que « Dans tous les cas, le juge d’instruction peut, s’il l’estime nécessaire placer l’inculpé sous contrôle judiciaire. Le contrôle judiciaire consiste pour l’inculpé à se présenter à intervalles réguliers, fixés par le juge, soit à lui-même, soit à l’officier de police judiciaire qu’il désigne. Le juge aussi peut prescrire toutes autres mesures qu’il estime nécessaires pour empêcher que l’inculpé ne se soustrait à l’action de la justice ou éviter qu’il ne continue à commettre l’infraction pour laquelle il est poursuivi.  Il peut notamment ordonner le retrait du passeport de l’inculpé ou interdire qu’il lui en soit délivré. La violation d’une de ces mesures entraîne l’arrestation immédiate de l’inculpé et sa mise sous mandat de dépôt». 
Le journaliste risque donc de retourner en prison ce mardi. 

sunugalnews avec Igfm

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire