jeudi, 26 mai, 2022
Sunugal multimédia

Photos de non-candidats sur des affiches : C’est signe de panique chez Yaw , selon Abdoulaye Diouf Sarr

par Sunugalnews.com

La coalition Yewwi Askan Wi (Yaw) prépare, selon Abdoulaye Diouf Sarr, une affiche avec les photos de certains de ses leaders au niveau national comme Khalifa Sall, Moustapha Sy et autres pour ces élections locales. Suffisant pour que la tête de liste de Benno Bokk Yakaar (Bby) à la ville de Dakar parle de panique et accuse le camp de Barthélémy Dias de déplacer le débat.

Hors jeu ! Barthélémy Dias et son camp sont dans la panique. C’est la conviction du candidat de Bby pour la Ville de Dakar. Selon Abdoulaye Diouf Sarr, la coalition Yewwi Askan Wi est en train de préparer des affiches avec les photos de certains de ses leaders au plan national et qui ne sont pas en lice pour ces élections territoriales. 

«Nous avons appris que le camp d’en face qui est dans la panique est en train de préparer une affiche pour mettre les photos de ses leaders au niveau national pour essayer de déplacer le débat, pour ne plus parler d’élections locales, pour entraîner les populations dans d’autres choses. Nous leur demandons de respecter les populations sénégalaises. Ils doivent faire de sorte que les programmes se basent sur des considérations locales», a révélé hier l’édile de Yoff devant la presse, lors de sa descente à la Patte d’Oie où il a rencontré la tête de liste de Bby pour la mairie de cette commune. 

Et de poursuivre : «Que les acteurs qui veulent le mandat au niveau local s’expriment sur la base d’un programme et laissent le choix se faire sur la base des programmes ! Ils ne doivent pas afficher des leaders qui sont au niveau national que sont Déthié Fall, Khalifa Sall, Moustapha Sy Djamil, Habib Sy et autres. S’adonner à cela, c’est ne pas respecter les populations à la base. Il ne faut pas déplacer le débat sur les Locales en affichant des leaders sur le plan national qui ne sont pas en lice dans les Collectivités locales pour ces élections locales». 

Aussi, n’hésite-t-il pas à accuser Yewwi Askan Wi de vouloir orienter le vote des populations. S’exprimant par ailleurs sur les violences électorales, Abdoulaye Diouf Sarr estime que tous les acteurs politiques qui sont de bonne foi doivent s’opposer à la violence. Du point de vue de la campagne comme du point de vue du scrutin, il souhaite que ces élections se passent dans le calme et dans la paix. 

«Notre philosophie est basée sur la paix, car la démocratie ne peut pas rimer avec la violence. Donc, je suis tout à fait en phase avec cette dynamique de paix qui prévaut dans le pays. Les acteurs de bonne foi doivent s’engager dans le chemin de la paix pendant le processus de campagne et pendant le scrutin. C’est ce qui rend la démocratie lisible. Elle ne peut exister dans un environnement de violence», déclare Abdoulaye Diouf Sarr qui dit noter un «sentiment d’adoption de la liste de Bby» à Grand-Médine et à la Patte d’oie. 

C’est pourquoi, il se montre confiant quant à sa victoire au soir du 23 janvier 2022. Tête de liste de la coalition Bby à la commune de Patte d’oie, Banda Diop a tressé une couronne de lauriers au ministre de la Santé. Pour le maire sortant de la Patte d’Oie, Abdoulaye Diouf Sarr connaît tous les problèmes deDakar en plus de maîtriser les questions sur la territorialisation des politiques publiques initiées sous l’acte III de la Décentralisation en 2013. 

«Le candidat de la mouvance présidentielle est la personne indiquée parce que la Ville de Dakar doit être le prolongement des politiques publiques en matière de territorialisation. Il va apporter du sang neuf à la Ville de Dakar. En dehors de lui, toutes les autres listes n’ont pas de programmes. Leurs seuls soucis, c’est d’utiliser la Ville de Dakar contre les pouvoirs publics. Et les populations en ont marre», fulmine Banda Diop 
L’As 

NKN

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

L’info en continue 

Copyright @2022 Sunugal multimedia. Tous droits réservés.