La Banque islamique de développement (BID) a contribué à hauteur de 65,5 milliards de Fcfa pour le financement de la deuxième phase du TER reliant Diamniadio-AIBD. Cette 2e phase du TER s’étend sur 19 km.

Le Conseil d’administration de la BID a approuvé le financement, le 18 décembre dernier, rapporte Le SOLEIL. La BID a déjà financé la première phase du Ter en contribuant à hauteur de 300 millions $, soit 196 milliards Fcfa.

La BID prévoit également une autre enveloppe de 5 millions $ américains (2,9 milliards Fcfa) pour le Sénégal, dans le cadre du Fonds de solidarité islamique pour le développement (FAIID) pour la construction d’un complexe commercial et présidentiel WAQF au profit des écoles et daaras.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here