jeudi, 29 septembre, 2022
Sunugal multimédia

PAPE MOUSTAPHA DIOP (Candidat malheureux à Mbacké) : « Notre adversaire a utilisé des armes non conventionnelles à incidence financière sauvage… »

par Sunugalnews.com

Tête de liste de Gox Yu Bess lors des élections locales au niveau de la commune de Mbacké, Pape Moustapha Diop estime que sa défaite procède d’un combat lors duquel l’adversaire a utilisé des armes non conventionnelles fourrées dans un mécanisme sauvage de débauchages où l’argent a été présent du début à la fin. 

En séance d’explications et de remerciements avec ses grands responsables venus de tous les coins de la commune, Papys (pour reprendre le sobriquet sous lequel il est le plus connu), a rappelé certains crocs-en-jambe qui ont failli davantage plomber ses ambitions. Et là, il accuse sans ambages Gallo Bâ. 

« Quelques-uns de mes responsables n’ont pu résister au pouvoir de l’argent alors qu’ils étaient inscrits dans notre liste. L’argent a fait des dégâts. Et nous n’avons pas été les seules victimes de cette manne financière et de cette activité de débauchages sauvages… » 

Il précise aussi être allé aux élections avec les moyens du bord. « Ceux qui sont devant dans le classement final, après la publication des résultats, sont les grandes coalitions qui ont été à plusieurs joutes et qui ont disposé d’une manne financière colossale pour battre campagne. L’une de ces coalitions était dirigée par un maire et l’autre par un Directeur général. Et chacun d’entre ces deux candidats était en mesure d’avoir à disposition la somme nécessaire pour exister. Nous étions seuls, sans alliances particulières et avec un budget assez réduit et malgré tout nous avons fait un score honorable. »  

Pape Moustapha Diop de s’estimer, par contre, heureux d’avoir pu compter, assure-t-il, sur un bon collège de personnes assez responsables et qui ont réussi à rester dans son navire malgré les grosses promesses qui leur ont été faites. « Ce dont nous sommes certains, c’est que ceux qui sont restés avec nous sont des hommes et des femmes de valeur, des personnes dignes que l’argent ne peut pas acheter. J’ai quitté le ministère de la santé pour être en mesure d’aller aux élections. J’ai déposé une suspension d’engagement. Le mois qui suivait, mon salaire était venu et j’ai été leur dire que je suis ailleurs. J’ai fait tout cela juste pour ne pas manquer de prendre part aux locales. » 

Le jeune leader politique de terminer par inviter ses camarades à vite cogiter sur la future posture politique et  à préparer les futures élections législatives…

NKN

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Copyright @2022 Sunugal multimedia. Tous droits réservés.