La production de l’oignon atteint des chiffres record, de 2012 à 2020. Elle est passée de 210 000 t à 412 305 t, en l’espace de huit ans.
Et pour une meilleure maitrise de la filière, le directeur de l’Horticulture, Macoumba  Diouf, a organisé un atelier hier, au ministère de l’Agriculture, avec les acteurs, afin de réviser en entier le sous-secteur de l’horticulture en général et particulièrement la filière oignon, informe le quotidien «L’Évidence» dans sa parution du jour.
Une occasion pour le directeur de l’Horticulture de s’exprimer sur les résultats satisfaisants, à l’issue des dernières campagnes. «Les productions ont suivi une évolution constante durant cette dernière décennie. L’oignon, en particulier, est passé de 210 000 t en 2012, à 444 871 t en 2019, et 412 305 t en 2020. La production de l’oignon contribue de 30 à 40 % à la production de légumes au Sénégal et assure une couverture de plus de huit mois à l’image de nos besoins nationaux», a indiqué le Dg de l’Horticulture.
Par ailleurs, Macoumba Diouf a affirmé que les efforts réalisés sur la production font que les acteurs ont reconsidéré les enjeux. «Si le Sénégal peine à assurer une autosuffisance effective en oignon, c’est parce que nous rencontrons des difficultés dans la gestion de la production, mais aussi de la mise en marché étalée tout le long de l’année», a-t-il expliqué.
Toutefois, des solutions ont été proposées lors de cet atelier. «Les solutions passent par la mise en place d’infrastructures de conservation et de stockage qui seront adoptées aux besoins de l’horticulture. Ensuite, une bonne planification de la production sur toute l’étendue du territoire national est obligatoire. Cette planification permettra une cohabitation bénéfique entre différents types de producteurs et un bon approvisionnement du marché national en oignon de qualité», rassure-t-il.
Ainsi, l’Etat du Sénégal et la Délégation générale à l’entrepreneuriat rapide des femmes comptent mettre en place une subvention de 2 milliards pour la construction d’unités de stockage, annonce le directeur général de l’Horticulture.  

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here