Le chef de l’Etat va présider mardi matin l’ouverture du « dialogue national » au Palais de la République. Macky Sall avait émis le souhait de convier à ce dialogue républicain « toutes les forces vives de la nation, sans exclusive’’. Des concertations auxquelles ses prédécesseurs Abdou Diouf et Abdoulaye Wade « pourraient apporter leur contribution », avait-il précisé.

Ce dialogue tant annoncé a déjà des plombs dans l’aile. En effet, selon un communiqué du Parti démocratique sénégalais (Pds) parvenu à Senego, le parti de Me Wade décline cette invitation. Me Abdoulaye Wade estime que les conditions ne sont pas réunies pour une bonne concertation notamment le choix d’une personnalité neutre, crédible et consensuelle pour diriger les travaux ainsi que le respect des libertés démocratiques individuelles et collectives des leaders politiques.

senego

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here