Son nouvel album, son combat contre le cancer du col de l’utérus qui tue plus de 2000 femmes par an, son histoire émouvant avec son défunt père, ses relations avec l’ancien maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, l’artiste Gui-gui s’est confié à cœur ouvert. C’était lors de la présentation de son nouvel album intitulé «Esprit», diffusée hier, sur la Sentv. Un album de 11 titres avec différents thèmes allant des faits de sociétés et d’actu.

En live dans les locaux de D-Média pour le lancement de son album « Esprit ». Un nouvel opus qui devait sortir au mois de mars, reporté, pour des raisons liées à la  covid-19, a été présenté aux fans devant la presse. Un album de 11 titres avec différents thèmes  allant des faits de sociétés et d’actu.

Un album diversifié au rythme de toutes les musiques du monde. Et Guigui a choisi ce showcase pour le lancement avec le soutien de la presse et de son partenaire la Lisca.

« Esprit »

« Esprit » traduit la maturité, j’ai trouvé le nom bien avant d’écrire les chansons. C’est ce qui m’a permis de parcourir le monde pour acquérir des connaissances à travers cet album. « Esprit » est une sorte d’ouverture ». 

Cancer du sein et du col de l’utérus

Marquée par la mort d’une connaissance sur au cancer du sein, Ramatoulaye Sarr rêve de voir ce mal éradiqué.

 Pour ce faire, elle organise un festival à Dakar, au cours duquel les femmes ont droit à des consultations gratuites.

 « Après, des gens ont commencé à me solliciter pour des proches malades, des gens qui ont des problèmes pour payer la scolarité de leurs enfants ou qui ont des problèmes personnels, raconte-t-elle. Je fais de mon mieux pour apporter mon soutien autant que je peux ».

Radiothérapie contre le cancer 

Interpellée sur la somme qu’elle voudrait en guise de dot, Guigui répond : « je demanderai franchement en guise de dot une radiothérapie pour les cancérigènes. Si bien sûr, mon mari a les possibilités… Mon rêve c’est d’acheter une radiothérapie pour sauver les femmes malades du cancer».

Papa

Guigui se rappelle de son père et craque en pleine émission en évoquant ses liens avec son défunt papa.

« Mon père me manque, mais, je n’ai pas le droit de baisser les bras je dois continuer de l’avant comme il l’avait toujours voulu ».

Deux maris

Interpelée sur le sujet de ses deux maris Guigui répond : « Je ne suis pas célibataire, j’ai deux maris : la musique et ma famille et elles s’occupent très bien de leur moitié », dit-elle.

Les vérités de Guigui sur l’émigration

Certes la situation est difficile au Sénégal, mais il faut croire en soi et l’affronter, dira l’artiste.

A l’endroit de la jeunesse, elle dira de rester et s’essayer à l’auto-entrepreneuriat, plutôt que de payer des sommes colossales pour embarquer dans les bateaux.

Relations avec Khalifa Sall

Guigui dira que son engagement aux côtés de l’ancien maire de Dakar n’est pas politicien mais plutôt de conviction. “Je suis née, j’ai trouvé mes parents soutenir Khalifa Sall, je n’ai fait que leur emboîter le pas. Je ne l’appellerai pas Khalifa Sall, mais papa Khalifa. Il est comme un père pour moi. Ce sont les convictions qui me lient à lui, mais pas la politique” déclare l’enfant de Grand-Yoff.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here