S’il y a un lieu au Sénégal où le vol de bétail prend des proportions de plus en démesurées, c’est bel et bien dans le Notto Diobass (Thiès) et environs où les malfrats se frottent les mains. En l’espace de moins de trois mois, le nombre de moutons volés est passé de 117 moutons en moins de deux mois à plus de 250 moutons en presque trois mois. Ce, en plus du nombre de chèvres volées qui est passé de 44 à plus de 50. C’est à croire que rien n’est fait pour assurer la sécurité de ces nobles citoyens qui essayent de jouer leur partition dans l’économie nationale. Car, ces moutons volés sont de race « Ladoum ». Leurs propriétaires ont installé des fermes d’exploitation dans leur localité pour participer à l’autosuffisance alimentaire en viande. Malgré la loi sur criminalisation du vol de bétail et le durcissement des peines, il est à croire que les autorités compétentes et concernées ne font aucun effort pour l’application des directives du Président Macky Sall. Aussi pour participer à ce combat, le collectif de lutte contre le vol de bétail de l’arrondissement de Notto Diobass et ses alliés compte sensibiliser les populations, dénoncer les voleurs, rencontrer les autorités, organiser une marche pacifique et/ou un point de presse suivi d’une remise de mémorandum au Sous-préfet. Tel est le plan d’action mis en place par ces victimes. En effet, quatre voleurs à Notto Diobass ont été arrêtés mais les trois on été libérés par la suite. Le quatrième avait bénéficié d’une liberté provisoire avant d’être cueilli par la brigade de recherche de la gendarmerie devant le tribunal de grande instance de Thiès juste au sortir de son face à face avec dame  justice. Le collectif lance un appel aux autorités locales pour plus de sécurité et la sauvegarde de leurs biens.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here