Le ministère malien des Transports a apporté ces précisions dans un communiqué diffusé hier mardi 25 août. Il ajoute que le transport se fait « en parfaite conformité avec les règles de transport de marchandises dangereuses : confinement propre, discrimination avec d’autres produits sur le même espace et entreposage sur une plateforme à l’air libre ».

Le secrétaire général du ministère malien de préciser, « en 2018, plus de 19 000 tonnes de nitrate d’ammonium ont été acheminées au Mali à partir des Entrepôts maliens au Sénégal et au Ghana. En 2019, ce sont plus de 21 000 tonnes du même produit qui ont été acheminés à partir du port de Dakar. Et pour 2020, l’acheminement de 12 700 tonnes de nitrate d’ammonium est prévu. Mais sur cette quantité, fait remarquer le communiqué, 700 tonnes ont été évacuées à la date du 23 août au produit de la compagnie Maxam pour les mines d’or de Loulou et Goungoto. Selon un responsable du port de Dakar cité par AFP, repris par dakaractu, l’enlèvement de ce produit sera terminé ce mercredi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here