jeudi, 6 octobre, 2022
Sunugal multimédia

Menaces, fausses accusations : Harcelé par son ex, un chef d’entreprise saisit la justice 

par Sunugalnews.com

D’habitude, ce sont les hommes qui harcèlent les femmes. Mais dans le cas d’espèce, c’est une jeune femme qui mène la vie dure à son ex-amant. Le tort du jeune père de famille a été d’avoir abandonné cette fille pour se marier avec une autre.D’habitude, ce sont les hommes qui harcèlent les femmes. Mais dans le cas d’espèce, c’est une jeune femme qui mène la vie dure à son ex-amant. Le tort du jeune père de famille a été d’avoir abandonné cette fille pour se marier avec une autre.

Dans sa plainte déposée au commissariat de la Médina et où il a visé plusieurs chefs d’accusations le jeune chef d’entreprise A. H. Diop a expliqué que c’est en 2015 qu’il a commencé à entretenir une relation amoureuse avec la fille. Mais au bout de quelques mois, ils ont eu des problèmes et se sont séparés. C’est plus tard, en 2016, qu’il a épousé une autre fille. 

De son coté, dit il, M. F. Diop s’est également mariée avec un autre, quelques mois plus tard, mais son mariage a fait long feu. Après son divorce, elle s’est encore remariée avant de divorcer une nouvelle fois. Et c’est à la suite de son second divorce justement qu’elle a voulu reconquérir son ex, qui est toujours dans les liens du mariage. 

«Depuis lors, elle me harcèle et m’appelle constamment. A chaque fois que je bloque son numéro, elle change de puce et se met de nouveau à m’appeler et à me menacer», a expliqué le jeune père de famille. 

Et comme si cela ne suffisait pas, la jeune dame s’est rendue jusqu’à son domicile pour convaincre l’agent de sécurité de la laisser entrer, alors que son épouse est dans la maison. Elle l’accuse d’une grossesse imaginaire Frustré par ces agissements, A. H. Diop dit s’être rendu auprès du père de son ex-copine pour lui demander de raisonner sa fille. 

Mais contre toute attente, le sexagénaire lui a demandé de se rendre à la police parce qu’il n’y peut absolument rien. Convoquée dans les locaux de la police, la jeune dame n’a pas hésité à reconnaître les faits. Recadrée et laissée en liberté, elle n’a pas pour autant baissé les bras. 

Elle a récidivé quelque temps après, ce qui a encore poussé le jeune chef d’entreprise à déposer une nouvelle plainte. Mais la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est lorsqu’elle s’est rendue au lieu de travail de son ex-petit ami. Sommé de quitter les lieux, elle s’est mise à l’insulter devant tout le monde. 

Et le même soir, elle a attendu que son ex- aille au sport pour revenir à son domicile et l’accuser de grossesse. «Je l’ai ignorée et elle a commencé à me menacer et à se jeter sur moi. C’est là que j’ai pris la décision de porter plainte une nouvelle fois», a expliqué le plaignant. 

Des accusations que la jeune dame a avouées. Elle est même allée jusqu’à dire aux limiers qu’elle a monté une vidéo avec les photos où elle était avec son ex pour le montrer à son épouse, histoire de la rendre jalouse. «Je voulais perturber son foyer pour le récupérer», a dit la jeune dame.

NKN

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire