Candidat à la présidence de la CAF alors qu’il avait dit ne jamais se présenter si Ahmad Ahmad se veut candidat à sa succession, Me Augustin Senghor va finalement défier son patron. Explications.

 « Il y’a une procédure qui est pendante dans la commission d’éthique de la FIFA et qui concerne notre président en activité (Ahmad Ahmad). Après échange et concertation avec les membres du comité éxecutif, avec le président Ahmad lui même , il s’est avéré nécessaire de prendre le minimum de précautions face à des risques », a expliqué le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), par ailleurs membre du comité d’urgence de la Confédération Africaine de Football (CAF).

L’idée de Me Senghor est de rester dans la continuité du redressement de la CAF. 

Ainsi, le patron du football sénégalais serait le digne successeur d’Ahmad d’Ahmad si ce dernier serait contraint de sortir de la course.

Pour rappel, Augustin Senghor affrontera Ahmad Ahmad (candidat à sa propre succession en dépit de sa probable disqualification), l’ivoirien Jacques Anouma, le sud-africain Patrice Motsepe et le mauritanien Ahmed Yahya, également en lice.

L’élection aura lieu le 12 mars 2021, à Rabat. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here