Constituée d’entités diverses qui se sont spontanément réunies dans un élan de cœur pour œuvrer pour la paix et pour se dresser contre les violences faites aux femmes, aux filles et aux enfants, la  Marche blanche des femmes (MBDF) représente tout d’abord un collectif apolitique et laïc. Ce dimanche 19 décembre, les membres de ce mouvement, toutes de blanc vêtues, ont marché de la place de la nation pour rallier le siège de la RTS afin de faire passer leur « message anti- violence ».

Ces plus de 700 membres composés de citoyens du Sénégal et de la diaspora, de regroupements et d’associations, de la société civile nationale et internationale et de structures du secteur public et privé, forment ensemble un levier de plaidoyer pour la mise en œuvre d’actions pour l’éradication de toute forme de violence faite aux femmes.

Par le biais d’un mémorandum, ces femmes ont directement interpellé le Président Macky Sall en évoquant la nécessité de reformuler plusieurs dispositions juridiques jugées ’’discriminatoires’’ à l’égard des femmes.

Le mémorandum cite aussi la Loi interdisant la recherche de paternité, ou encore celle relative à la puissance paternelle.

Toutes de blanc vêtues, ces femmes ont également demandé que soit mis en exergue, la place des violences comme cause de divorce, tout comme l’extension du harcèlement sexuel au-delà de la sphère professionnelle.

Elles ont aussi évoqué le renforcement du cadre de mise en place de mutuelles pour la protection de la femme, la mise en place de structures spécialisées de prise en charge pour accueillir les victimes.
Elles veulent un cadre pour faciliter l’accès à la justice des victimes, en assurant, au besoin leur anonymat et leur accès à l’aide judiciaire. De même pour  la mise en place d’un numéro vert national pour signaler les urgences en cas de violence fait aussi partie de leurs préoccupations.

Il faut aussi noter que cette manifestation, qui s’est faite dans le silence, comptait la présence d’enfants et d’hommes, à l’image de l’ONG Jamra, venus soutenir les femmes dans ce combat. Cette marche qui s’est tenue simultanément dans les 14 régions du Sénégal, est la première action phare pour le lancement des activités du « Collectif MBDF ».

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here