Le problème foncier, à Gadaye, est à l’origine de vives tensions, ce lundi, entre les policiers et le collectif des 250 victimes de maisons démolies. Ces propriétaires voulaient observer une grève de la faim pour réclamer la restitution de 4 hectares qui leur appartiennent, disent-ils sur les ondes de la Rfm. 

Mais la police s’est opposée à leur manifestation. Il s’en est suivi des affrontements avec les forces de l’ordre. Dans les échauffourées, le bras d’un manifestant a été cassé et plusieurs d’entre eux ont été arrêtés. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here