Les militaires qui ont renversé mardi le Président malien Ibrahim Boubacar Keïta ont promis ce mercredi une transition politique et des élections générales. « Nous, forces patriotiques regroupées au sein du Comité national pour le salut du peuple (Cnsp), avons décidé de prendre nos responsabilités devant le peuple et devant l’histoire », a déclaré à la télévision publique Ortm le porte-parole des militaires mutinés, le colonel-major Ismaël Wagué, chef d’état-major adjoint de l’armée de l’air.
« Notre pays le Mali sombre de jour en jour dans le chaos, l’anarchie et l’insécurité par la faute des hommes chargés de sa destinée », a accusé l’officier. Il a assuré que les militaires voulaient assurer « une transition politique civile » qui devrait conduire à des élections générales dans un « délai raisonnable » qu’il n’a pas précisé.
Avec Afp

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here