Une embuscade dimanche après-midi dans la région de Diabaly, au nord de Segou vers la frontière mauritanienne a coûte la vie à 24 soldats maliens. Selon un communiqué officiel du gouvernement, trois sont portés disparus.

A travers un tweet, l’armée malienne a annoncé le premier bilan de 24 morts, huit rescapés et quatre véhicules détruits dans l’embuscade tendue à l’une de ses patrouilles dans la région de Diabaly. « Les évaluations se poursuivent sur la zone et ils sont recherchés activement », rapporte un communiqué du ministère de la Défense. Selon certaines sources, la patrouille attaquée dimanche comptait une soixantaine d’hommes. Ce lundi après-midi, une vidéo circule avec plusieurs corps de militaires maliens tués dans un environnement qui semble correspondre à celui de l’attaque. Mais elle n’a pas été authentifiée pour l’instant.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here