L’introduction de l’éducation sexuelle est  probablement un des sujets le plus attendu de ce face à face avec la question. Pour cela, le président est formel, ‘’ personne ne pourra changer notre façon d’éduquer nos enfants. Dans mon gouvernement personne n’ose adhérer à cette initiative’’.

Le président se veut clair et rassurant. ‘’Tant que je serai à la tête de ce pays, ce débat n’aura pas lieu. C’est n’est pas lieu de perdre notre temps sur ces futilités. On n’a pas à copier les autres ni au nom de l’argent, ni au nom d’une coopération’’

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here