Les populations de Keur Ndiaye Oumy sont très remontées contre l’entreprise chargée des travaux d’électrification de leur village. Ladite entreprise Myna Distributions a soutraitré l’affaire à Ndaraw Technologie. Depuis que les poteaux ont été déposés, il y a plusieurs semaines à Keur Ndiaye Oumy, rapporte WalfQuotidien, les travaux sont à l’arrêt malgré les multiples démarches des autorités religieuses et coutumières de ladite localité. D’après leur porte-parole, Serigne Abdou Lô, « cela fait un mois que les travaux sont à l’arrêt. Ce, après que la société a commencé à poser les poteaux électriques ». Précisant que « à chaque fois que les populations locales interpellent les responsables de l’entreprise, ces derniers soutiennent que les lampes ont été commandées au Maroc mais elles tardent à arriver ». Ce qui, pour Serigne Abdou Lô, est faux. « Le responsable de l’entreprise devait payer un million pour l’abattage des arbres pour le passage des fils électriques. Des notables du village ont pu négocier auprès des autorités pour obtenir une réduction. Au lieu du million de F Cfa, elle paye 315 mille 450 FCfa », explique-t-il. Mieux encore, poursuit-il, sur les colonnes  de WalfQuotidien, l’entreprise a été autorisée à payer par tranche pour permettre le redémarrage des travaux. « Car l’électrification de Keur Ndiaye Oumy aura un impact positif sur les conditions de vie des populations locales. Mais cela tarde toujours et l’entreprise n’a affiché aucune volonté de payer. Elle nous sert toujours des promesses non tenues. D’ailleurs, beaucoup d’employés de Ndaraw Technologie sont partis. Ce qui prouve qu’ils ne disent  pas la vérité », dira-t-il. Signalant que « il ne reste que le chef de chantier qui attend le paiement de ses salaires. Donc les travaux sont à l’arrêt sans aucune explication », regrette-t-il.  Interpellé sur la situation, Yoro Diouf, le directeur technique de Myna distributions, l’entreprise adjudicataire, signale qu’il n’a jamais été saisi de cette affaire et qu’il y a des procédures à respecter avec les services des Eaux et Forêts et la mairie de la localité. Il ajoute : « Nous allons finir l’électrification de cette localité. Nous avons un stock de lampes au magasin qui est disponible. Nous avons implanté les supports et tiré le câble qui est dans le village. Il ne reste que les arbres à élaguer pour terminer le reste. Et si l’entreprise  ne respecte pas cette procédure, on l’amènera devant la justice. Nous n’avons pas intérêt à ce que ces travaux tirent en longueur parce que nous ne serons payés qu’après avoir effectué le service ». Impatientes de voir leur village électrifié, les populations du village de Keur Ndiaye Oumy situé à moins de 10 kilomètres de Louga lancent un cri du cœur et interpellent le Président  Macky Sall pour l’électrification de leur cité.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here