Afin de rétablir l’ordre constitutionnel du Mali, la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Louise Mushikiwabo, va envoyer à Bamako (capitale du Mali) une délégation « de haut niveau », la semaine prochaine, nous apprend l’APS.

La mission sera conduite par l’envoyé spécial de l’OIF, Cheikh Tidiane Gadio, vice-président de l’Assemblée nationale du Sénégal et ancien ministre des Affaires étrangères.

L’Organisation internationale de la francophonie affirme dans un communiqué que ses émissaires vont rencontrer les nouvelles autorités gouvernementales maliennes, les acteurs politiques et les partenaires internationaux du Mali. 

La mission est chargée d’échanger avec ses interlocuteurs sur le « concours » que l’OIF pourra apporter au nouveau gouvernement.

L’organisation déclare vouloir contribuer au rétablissement de l’ordre constitutionnel et de la démocratie au Mali et renforcer ses « programmes et actions au bénéfice direct » des Maliens.

Sa secrétaire générale salue les « avancées » notées dans la mise en place des institutions de transition, avec la désignation d’un président intérimaire, Bah N’Daw, et d’un Premier ministre, Moctar Ouane, ainsi que la formation d’un gouvernement, « conformément aux recommandations formulées par la communauté internationale ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here