Sur les 33 départements ministériels, les 31 ont vu leur budget 2022 augmenter, comparé à l’exercice 2021. C’est, d’après L’AS, ce qu’on peut retenir de la session budgétaire qui a été clôturée, dimanche, par le vote des fonds alloués au ministère des Finances et du Budget. Donc, il n’y a que deux ministères qui ont vu leur budget baisser.

Il s’agit du ministère des Forces Armées qui a vu ses crédits diminuer très légèrement (-0,1%). Seulement, précise le ministre Abdoulaye Daouda Diallo, avec le financement des opérations extérieures (OPEX) de 30 milliards FCFA et celui d’opérations classées «secret défense», les ressources de ce ministère augmenteront en réalité de plus de 29,7 milliards FCFA, traduisant la poursuite de l’effort d’équipement et de mise à niveau opérationnelle de nos Forces de défense et de sécurité.

L’autre ministère dont le budget en 2022 sera réduit, c’est le département dirigé par Amadou Hott. Le ministère de l’Économie, du Plan et de la Coopération a enregistré une baisse de 11,3%. En effet, précise le patron des finances sénégalaises, si les crédits budgétaires reculent en valeur absolue de 3,604 milliards FCFA, dans le même temps, plus de 5 milliards FCFA seront accordés au FONSIS et au FONGIP qui sont sous la tutelle de ce ministère, par le biais d’opérations de financement.
Autrement dit, dans les faits, d’après le ministre, les moyens alloués au département de l’Économie, du Plan et de la Coopération vont augmenter de plus de 1,4 milliard FCFA.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here