Sunugalnews:Mené 0-2 dès la 21e minute par Reims, Monaco s’en est remis à ses deux jeunes défenseurs centraux, Alex Disasi et Benoît Badiashile, pour recoller au score et concéder finalement un nul sur sa pelouse devant Reims, dimanche, en début d’après-midi (2-2).

Le match : 2-2

Tenu en échec par Reims ce dimanche, en début d’après-midi, Monaco a de quoi être déçu. Mais l’inverse est également vrai pour une équipe champenoise qui a finalement concédé le nul en Principauté, après avoir longtemps mené au score et même espéré l’emporter en fin de match. Alors qu’il pensait avoir réussi la première période parfaite, le Stade de Reims a tout d’abord laissé l’AS Monaco réduire le score dans le temps additionnel.

Axel Disasi, le défenseur central acheté le 7 août à… Reims, s’en est chargé de la tête (45e+2). Juste récompense pour une équipe monégasque dominatrice (75 % de possession de balle), qui a touché la barre par Ben Yedder (39e), et qui a volontiers penché à droite, le côté d’Aguilar et de Gelson Martins, en première période.

Après avoir marqué ses deux buts sur ses deux premiers tirs cadrés, Reims a raté la balle du K.-O., quand El Bilal Touré, de nouveau parti en contre, est allé buter sur Lecomte (52e). Mal lui en a pris, puisque Benoît Badiashile, l’autre défenseur central du club du Rocher, a égalisé trois minutes après.

Cela a eu le don de réveiller un stade Louis-II à mi-clos qui a abrité l’un des premiers bons matches de cette nouvelle saison de Ligue 1. Disasi a même failli lui offrir un dénouement renversant. Mais cette fois-ci, il n’a pas trouvé le cadre (90e+5).

Le fait : la main non sifflée de Foket

Ce match a failli définitivement basculer dès la 20e minute quand le Rémois Thomas Foket a vu le ballon lui rebondir sur le bras gauche, après avoir tapé le sol de sa surface de réparation. Pensant que François Letexier, l’arbitre de cette partie, allait siffler penalty, les Monégasques ont marqué un temps d’arrêt, dont les Rémois ont profité pour partir en contre. Au bout de celui-ci, El Bilal Touré a doublé la mise. Monsieur Letexier a alors fait appel au VAR, qui a confirmé sa décision initiale de ne pas sanctionner la main du latéral droit belge du SDR. Ou comment passer d’un possible 1-1 à 0-2 sur la même action.2C’est la deuxième fois que le Rémois Boulaye Dia (23 ans) marque dès la 1re journée de Ligue 1. La saison passée, le milieu droit champenois avait déjà ouvert le score à Marseille (2-0, le 10 août 2019).Avec L’Equipe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here