Un incendie peut-être provoqué par un défaut électrique a causé la mort d’au moins 26 jeunes élèves, dont «plusieurs Guinéens», d’une école coranique dans les faubourgs de la capitale libérienne, Monrovia, la pire catastrophe du genre survenue depuis des années dans ce petit pays pauvre d’Afrique de l’Ouest. 
Les jeunes garçons ont été surpris par les flammes dans la nuit de mardi à mercredi dans le dortoir attenant à la mosquée et à l’école de Paynesville où, le jour, ils étudiaient le Coran, a indiqué le porte-parole de la police libérienne, Moses Carter. 
Le sinistre s’est déclaré près de la seule porte d’accès à leur dortoir et «ils se sont retrouvés piégés», a-t-il dit au téléphone à l’AFP.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here