L’ex maitresse du Roi Juan Carlos reçoit des menaces de morts

L’exil du roi d’Espagne Juan Carlos aurait pu mettre un terme à l’agitation autour de l’affaire de corruption qui le vise, mais ce n’est pas le cas. Depuis qu’il est parti, l’homme fait les gros titres des journaux du monde entier. Son ancienne maîtresse Corinna zu Sayn-Wittgenstein a également décidé de sortir du silence. “J’ai été dépeinte comme une personne mauvaise qui a mis un homme incroyable sur le mauvais chemin.” Selon Corinna, sa vie est un enfer et elle est la victime dans cette affaire, bien que le don généreux de 65 millions soulage un peu sa douleur. 
Corinna zu Sayn-Wittgenstein est-elle la femme à l’origine de la chute de la famille royale espagnole? C’est la thèse qu’avance la presse espagnole ces jours-ci, indique Story. La Danoise est au centre de l’enquête sur Juan Carlos, qui est accusé de corruption à cause notamment d’un versement de 65 millions d’euros sur le compte bancaire de cette dernière en 2012. Face aux nombreuses critiques et accusations, la femme a décidé de dévoiler les détails de son aventure avec le monarque, qui a duré de 2004 à 2009. Selon elle, leur idylle a commencé alors que l’homme venait de mettre fin à une autre relation extraconjugale qui a duré 20 ans. Il lui aurait même demandé de l’épouser à l’époque. 
 Deux maîtresses 
Mais leur relation a pris fin brutalement en août 2009. “Mon père souffrait d’un cancer du pancréas et lui restait à peine quelques mois à vivre”, confie Corinna. “À mon grand étonnement, juste après l’enterrement de mon père, Juan Carlos m’a dit qu’il avait une relation depuis trois ans avec une autre femme. Cela m’a littéralement détruite. C’était la dernière chose à laquelle je m’attendais. J’avais vraiment besoin d’un soutien émotionnel après la mort de mon père, et cette nouvelle m’a dévastée. J’ai été très malade pendant quelques mois”.
 Lorsque Juan Carlos a découvert qu’il avait une tumeur à la fin de l’année 2009, il a souhaité revoir Corinna. “Il était convaincu que c’était un cancer. Il était terrifié et je ne voulais pas l’abandonner. Je suis donc restée une amie dévouée, loyale et proche pendant la période où il était malade.” Corinna a même dormi sur un canapé à côté de son lit à l’hôpital. Jusqu’à ce que la famille royale vienne lui rendre visite: “Un membre du personnel peu aimable m’a demandé de partir. Lorsque la reine Sofia et certains autres membres du personnel ont réalisé que je comptais beaucoup pour le roi, ils ont fait preuve d’une grande hospitalité.”
 Chasse à l’éléphant 
Malgré le fait que leur relation était terminée à cette époque, l’idylle de Corinna et Juan Carlos a été dévoilée au grand public en 2012. Cette année-là, le monarque s’était cassé la hanche pendant une partie de chasse à l’éléphant lors d’un voyage controversé au Botswana, et son ex-maîtresse l’avait accompagné (en tant qu’amie). Un énorme scandale a alors éclaté. Selon Corinna, ce scandale ne peut être considéré indépendamment de l’enquête pour fraude visant la fille de Juan Carlos, la princesse Cristina, et son mari Iñaki, qui “impliquait différentes parties au sein du palais et de la famille royale”.
 Plus tard dans l’année, Corinna a découvert 65 millions d’euros sur son compte bancaire. “J’ai été très surprise, car il s’agissait évidemment d’un don très généreux”, explique-t-elle. “Je pense que c’était une manière de me montrer ce que je représentais pour lui, une forme de gratitude pour avoir pris soin de lui dans les pires moments.” Mais après l’affaire de la chasse à l’éléphant, la vie de Corinna est devenue un enfer. “Dès que je suis rentrée de ce voyage, j’ai été placée sous haute surveillance.C’était le début d’une campagne visant à me dépeindre comme une personne mauvaise qui avait mis un homme incroyable sur le mauvais chemin.”
 Finir comme Diana 
Elle affirme que son appartement à Monaco a été mis sens dessus dessous pendant des semaines, car des gens étaient à la recherche de documents. Elle a été harcelée et elle a reçu des menaces de mort anonymes qui lui disaient qu’elle finirait comme la princesse Diana. Corinna soupçonne les services secrets espagnols d’être derrière tout ça. Un jour, elle a reçu la visite du chef des services secrets: “Il a dit qu’il avait été envoyé par le roi. Il m’a demandé de ne pas parler aux médias. Il m’a dit que dans le cas contraire, il ne serait pas en mesure de garantir ma sécurité physique ou celle de mes enfants.”
 Lorsque Corinna a appelé Juan Carlos pour demander qui étaient les gens en bas de chez elle, il a répondu qu’ils étaient chargés de la protéger des paparazzis. “Mais s’il était vraiment inquiet pour ma sécurité, il aurait pu appeler son bon ami le Prince Albert et lui dire: nous avons des problèmes de sécurité, peux-tu garder un œil sur l’appartement de Corinna.” 8 ans plus tard, les intimidations se poursuivent et Corinna prépare maintenant une procédure judiciaire contre Juan Carlos.
 Leur amitié s’est détériorée lorsqu’il lui a redemandé tout son argent en 2014. “Il a ensuite fait des tentatives désespérées pour me reconquérir. Quand il a réalisé que je n’allais pas revenir, il s’est emporté. Il voulait tout récupérer”. Malgré l’indignation des Espagnols, Corinna ne veut toujours pas rendre l’argent aujourd’hui. Elle se décrit comme une victime utilisée pour détourner l’attention et couvrir le mode opératoire de Juan Carlos. “Il y aura des centaines d’autres comptes bancaires dans différents endroits”, conclut la femme.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here