Sunugalnews: Cinq travailleurs humanitaires enlevés le mois dernier dans le nord-est du Nigeria ont été tués selon des sources proches des institutions qui les emploient.

Ils étaient cinq dont une femme enlevés le mois dernier, par un groupe djihadiste opérant dans la région du Borno.

Et si la mort de 4 hommes a été confirmée, la situation de la femme pour l’heure n’est pas connue.

Les agences humanitaires, Action contre la faim et International Rescue Committee ont confirmé que leurs employés figuraient parmi des personnes tuées par des bandes armées opérant dans le nord-Nigeria.

Ils avaient été enlevés le 8 juin dernier par un groupe armé non étatique dans cette région en proie à des enlèvements, des attentats et des assassinats de personnalités ciblées.

« Ce meurtre injustifiable reflète l’immense difficulté à laquelle sont confrontés les acteurs humanitaires indépendants et impartiaux, et la violence à laquelle nous sommes exposés chaque jour pour remplir notre mission », a déclaré Action Contre la Faim.

Le président nigérian Muhammadu Buhari, qui a promis une lutte sans merci pour éradiquer les activités des bandes armées dans une partie de son pays a exprimé sa sympathie « pour les familles des cinq travailleurs humanitaires

Dans son communiqué, le président nigérian a déclaré que les agences de sécurité de l’État travailleront en étroite collaboration avec les organisations qui emploient les victimes pour mettre en œuvre des mesures visant à garantir qu’un tel enlèvement de personnel ne se reproduise plus..

Auteur : Bbc 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here