Airbus abandonne son programme de taxi volant Vahana. Mais ambitionne toujours de révolutionner la mobilité urbaine avec des véhicules aériens. 

Le taxi volant d’Airbus a effectué son dernier vol. Quatre ans après le début du programme Vahana, celui-ci prend finalement fin. Le projet Vahana était destiné à améliorer la mobilité urbaine en misant sur les airs.

Dans un communiqué, Airbus minimise les conséquences de l’arrêt du programme en assurant que le prochain chapitre prend déjà forme. Laissant entendre qu’un héritier de Vahana est en préparation.

“L’équipe du projet est impatiente d’appliquer les leçons apprises grâce au véhicule aérien urbain d’Airbus”, détaille le communiqué. 

À lire : Huit taxis volants sans chauffeur pour survoler les villes dès 2020

Le marché des taxis volants estimé à 35 milliards de dollars

Vahana était un taxi autonome à décollage vertical d’A³, la filiale américaine d’Airbus. Entre drone, hélicoptère et automobile, il était destiné au transport de personnes ou de marchandises.

Le futur marché des taxis volants pourrait représenter plus de 35 milliards de dollars en 2035, estimait il y a quelques mois le cabinet de conseil Oliver Wyman. Il concernerait 60 à 90 villes dans le monde. Plusieurs entreprises sont déjà sur les rangs, comme la start-up allemande Volocopter qui a effectué un vol d’essai sur le front de mer de Singapour le 22 octobre. Ou encore Boeing, via sa filiale Aurora. 

bfmtv

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here