Le communiqué de presse du Parti démocratique sénégalais (Pds) du 27 mai 2019, qui porte la signature de Me Wade, suscite des interrogations chez les libéraux. Et pour cause. D’après des informations de Seneweb, de hauts responsables et militants de la formation bleue doutent de la fiabilité de ce document qui a été transmis à la presse. La première « ambiguïté », c’est l’heure à laquelle est signé le communiqué (20h35 GMT).

« Cela veut dire très clairement que le rédacteur n’est pas dans le fuseau horaire du Sénégal dont le sien correspond au Temps Universel (GMT ou TU). En d’autres termes, au moment de sa mise en écriture, le rédacteur était à 23h35 heure locale », a écrit Abdoulaye Nguer Bâ, proche d’Oumar Sarr. 

Ba soupçonne la main de Karim Wade dans la rédaction de ce communiqué. Il ajoute : « Cette décision hautement politique et aussi importante pour le PDS a été prise de manière unilatérale et dictatoriale à 10 195 kilomètres de Dakar. Tous les responsables hiérarchiques et militants du PDS l’ont, sans exception, appris à travers la presse, en dehors de son rédacteur bien entendu. »

Le proche d’Oumar Sarr est formel : le communiqué en question n’exprime pas la position de Wade, « la signature du document en bas de page montre que le rédacteur a maladroitement imité celle du frère SGN du PDS ». 

Un autre haut responsable du parti, contacté par Seneweb, ne cache pas son inquiétude. Il dit : « Ce n’est pas sérieux. Le parti est devenu une affaire de personnes. Je ne reconnais plus la manière dont il est managé. On vient de lire le communiqué dans la presse. Je doute fort qu’il soit signé par le Président Abdoulaye Wade. La signature n’est pas conforme et la précision sur l’heure fait encore douter. Beaucoup d’autres responsables m’ont appelé pour se poser des questions. »

Dans le communiqué qui lui est attribué, le pape du Sopi a déclaré que son parti, le Pds, « maintient sa position de ne pas participer au dialogue » dont le lancement est prévu ce mardi au Palais. Raison invoquée : le parti n’a « reçu aucun écho à ses exigences ».
Salla GUEYE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here