samedi, 28 janvier, 2023
Sunugal multimédia

Le Conseil interministériel sur la sécurité routière a démarré ses travaux

par Sunugalnews.com

Sunugalnews: Le Conseil interministériel sur la sécurité routière et le transport public de voyageurs a démarré peu avant 18 heures, à la sphère ministérielle Habib Thiam à Diamniadio, au lendemain du drame de Sikilo qui a fait 39 morts, a constaté l’APS.

La rencontre présidée par le Premier ministre, Amadou Ba, se tient à huis clos.

C’est à 17 heures 40 minutes que M. Ba, accompagné du Garde des Sceaux, Ismaïla Madior Fall, est arrivé aux sphères ministérielles.

Il a été accueilli par le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome, le ministre des Forces armées, Sidiki Kaba et le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye, avant de rejoindre la salle où les attendaient déjà les autres acteurs et experts de la sécurité routière et du transport public de voyageurs.

Après la collision entre deux bus à Silko, près de la ville de Kaffrine (centre), dimanche, faisant 39 morts et près de 80 blessés, le chef de l’Etat a décidé de convoquer un Conseil interministériel.

L’éclatement d’un pneu serait à l’origine de ce grave accident, selon le procureur de la République près du Tribunal de grande instance de Kaolack, Cheikh Dieng.

‘’Selon les premiers éléments de l’enquête de la police judiciaire, un bus affecté au transport public de voyageurs, à la suite de l’éclatement d’un pneu, a quitté sa trajectoire avant de heurter frontalement un autre bus venant en sens inverse’’, a précisé le procureur de la République.

L’accident a eu lieu dimanche matin aux environs de 3 heures 30, sur la route nationale N°1 à hauteur de la localité de Sikilo (six kilomètres de Kaffrine).

‘’(…) Bien sûr que cet accident montre qu’il y a des ruptures à opérer et des mesures à prendre », a notamment dit le chef de l’Etat, dimanche à Kaffrine où il était venu s’enquérir de l’état de santé des victimes de l’accident.

‘’On ne peut pas exposer la vie de nos compatriotes en danger », a estimé Macky Sall, parlant de la mort de ‘’beaucoup de jeunes dans cet accident ».

Le président de la République est d’avis que ‘’l’usure des pneus et des véhicules, la transformation de véhicules en violation des normes de sécurité doivent cesser dans ce pays ».

En cela, il a demandé au Premier ministre Amadou Ba, dans le cadre du Conseil interministériel prévu lundi sur la sécurité routière, ‘’d’impliquer », les transporteurs, les assureurs et les services de sécurité.

Macky Sall a aussi demandé au chef du gouvernement de lui faire des propositions, afin de prendre ‘’les mesures idoines » sur l’état des véhicules et le contrôle technique, les conditions d’établissement des permis de conduire et sur les horaires de transport.

‘’Nous prendrons toutes les mesures que requiert cette situation, autrement, nous allons vivre de mêmes drames à l’avenir », a encore fait valoir le président de la République.

Il a réaffirmé l’engagement de l’Etat à accompagner le secteur des transports, à travers notamment le renouvellement du parc automobile et la limitation de l’âge des véhicules.

Sunugalnews avec APS

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Copyright @2022 Sunugal multimedia. Tous droits réservés.