C’est une réforme de la réforme qui s’annonce ! Les députés sont convoqués à l’hémicycle le jeudi 25 novembre 2021, en séance plénière. Au menu des débats, l’examen du projet de loi «n°37/2021 modifiant la loi n°2013-10 du 28 décembre 2013 portant Code général des Collectivités territoriales modifié».  Il s’agit-là d’une modification de la réforme de 2013 baptisée «Acte III de la décentralisation». L’objectif de cette réforme de 2013 était «d’organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable». Les quatre objectifs fondamentaux recherchés à travers cette réforme étaient : «Un ancrage de la cohérence territoriale pour une architecture administrative rénovée ; une clarification des compétences entre l’Etat et les collectivités locales ; un développement de la contractualisation entre ces deux niveaux décisionnels ; une modernisation de la gestion publique territoriale, avec une réforme des finances locales et une promotion soutenue de la qualité des ressources humaines.»  Mais, à l’arrivée, cette réforme se heurte à de nombreux obstacles. Seulement, le timing de cette modification du Code général des collectivités territoriales, à deux mois des élections locales, intrigue.  Joint  Babacar Fall, Secrétaire général du Groupe de recherches et d’appui à la démocratie participative et la bonne gouvernance  (Gradec) attend la publication des points sur lesquels portera cette modification pour se prononcer.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here