Au lendemain de la décision adoptée par le Parlement irakien réclamant l’expulsion des troupes étrangères, l’armée américaine a, « par erreur », annoncé ce lundi 6 janvier à Bagdad son redéploiement en vue d’un retrait. 

La lettre est signée du général William H. Seely, commandant des opérations militaires américaines en Irak. Dans cette missive dont l’AFP a pu consulter une copie, il indique au numéro deux du commandement militaire irakien « repositionner » les forces de la coalition antijihadistes dans le but d’« un retrait de l’Irak de manière sécurisée et efficace ». « Nous respectons votre décision souveraine qui ordonne notre départ », ajoute la lettre.

rfi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here