Le candidat désigné de la coalition Benno Bokk Yaakar à l’élection municipale de Goudomp, dans la région de Sédhiou, était l’invité de l’émission La Totale de ITV. Face au journaliste Assane Ba, il est revenu sur la situation socio-économique de cette commune légendaire de la Casamance. Alors que la réputation de Goudomp dépasse largement les frontières du Sénégal et que sa structure sanitaire soigne, au delà des nationaux, des ressortissants de pays voisins, Souleymane Ndiaye n’est pas satisfait de la situation de cette commune qui a participé à sa formation. Pour lui, c’est par devoir pour cette commune qui lui a tout donné qu’il peut ne peut se suffire de son confort personnel et oublier les centaines de jeunes qui n’ont aucune perspective.

Souleymane Ndiaye a de l’ambition pour Goudomp. De grandes ambitions pour la ville qui a accueilli ses premiers pas d’écolier. Hier, face au journaliste Assane Ba de ITV, il est revenu en long et en large sur la situation peu enviable de cette commune mythique dont l’aura, si magnétisante, est très éloignée de la réalité du terrain. Parce que, si la ville de Goudomp est connue à travers le monde grâce aux rôles qu’on lui prête dans la sauvegarde de la culture mandingue, la générosité de son port fluvial qui fournit le poisson à presque toute la Casamance, ses habitants -eux- n’ont aucun débouché sur l’avenir. Aucun espoir de se sortir de la pauvreté; si des dirigeants visionnaires ne prennent pas leur responsabilité et venir reprendre la gestion des affaires de la cité. Parce que à l’image de toute la région naturelle de Casamance, il n’y pas d’usine, pas de services et aucun groupement générateur d’emplois à Goudomp alors que la commune regorge de pleins de potentialités. “Face à cette situation, nous,  cadres originaires de cette commune, avons décidé de prendre notre destin en main. Et de briguer le suffrage des Goudompois pour changer concrètement les choses.” A fait savoir Souleymane Ndiaye pour expliquer le choix de son engagement politique.

Bien que très populaire à Ziguinchor où certains ont pensé qu’il allait se présenter à la succession du maire sortant, Abdoulaye Baldé, c’est à Goudomp, le village de son enfance, que le patron du mouvement Synergie pour le Développement Durable, (S2D) a décidé de tester son poids dans l’électorat local. Parce que l’homme qui a décidé de confier son sort au Goudompois bénéficie déjà d’un large maillage du territoire national, grâce à son parti le S2D.  En se présentant au suffrage des seuls Goudompois, l’homme fera face à son ainé, Vieux Malang Cissé, le maire sortant et membre de l’URD de feu Djibo Leïty Ka, un allié de Benno. “Vieux Malang Cissé n’a jamais été élu, c’est un remplaçant. Il a été mis à ce poste à la place du maire Abdoulaye Bosco Sadio, décédé en cours de mandat.” A rappelé Souleymane Ndiaye qui n’a pas manqué de faire savoir qu’il ne peut y avoir d’adversité entre lui et le maire sortant. “Nous sommes tous des enfants de Goudomp et au soir de notre victoire, nous l’inviterons à venir nous rejoindre. Moi, c’est les populations qui m’ont plébiscité et le président Macky Sall m’a désigné pour défendre les couleurs de Benno.” A rappelé le challenger.

Ingénieur en génie civil, spécialiste de la qualité du fer et du béton, Souleymane Ndiaye est aujourd’hui le patron des infrastructures aéroportuaires du Sénégal. Et, alors qu’il pouvait se contenter de son confort personnel et continuer le cours de son existence, loin de Singhère natal et des éternels chômeurs de son département, Souleymane Ndiaye s’est dit consterné par la situation de ses parents de la commune. « Et pour corriger cette anomalie, nous avons déjà trouvé des partenaires et, dès que nous sommes élus maires, nous créerons directement 600 emplois agricoles dans la zone. Le maire sortant n’a ni les relations ni la patience de trouver des partenaires pour sortir cette commune de sa situation de léthargie. Parce que, aujourd’hui, toutes les infrastructures -dont le maire revendique la paternité- sont des réalisations du chef de l’Etat.» A-t-il rappelé.

Aussi, le challenger de Vieux Malang Cissé a un gros programme de développement et d’éducation; puisqu’il est convaincu que «c’est l’éducation qui fait l’homme », en prenant, très tôt, l’éducation des enfants de Goudomp. Aussi, Souleymane Ndiaye, qui est conscient de la précarité dans laquelle se trouvent ses parents étudiants, s’est engagé à leur trouver des résidences partout où ils se trouveront sur le territoire national. Enfin, alors que tout le monde est préoccupé par son élection, Souleymane Ndiaye, qui est dûr et certain de «gagner largement», son challenge, s’est offert le luxe d’aller prêter mains fortes aux candidats Benno de Ziguinchor. Samedi dernier, il a fait le plein de militants pour soutenir Benoit Sambou et Seydou Sané. « Parce que, en le faisant, nous soutenons le président.» A-t-il déclaré avec conviction.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here