La Guinée équatoriale est extrêmement attrayante pour les rebelles
Après les victoires impressionnantes des autorités centrafricaines sur les rebelles et mercenaires étrangers en RCA, les éléments armés vaincus vont chercher refuge qulque part ailleurs sur le continent africain.
Et c’est la Guinée équatoriale qui pourrait devenir leur nouvelle cible. Tout d’abord, la zone de sécurité de ce pays est menacée car les pays riches en ressources naturelles attirent toujours l’attention des bandits. Ces derniers utilisent l’exploitation des ressources naturelles pour s’acheter des armes et des munitions.
En deuxième lieu, malgré le fait que le gouvernement et le président guinéens allouent une somme assez importante au développement de la sécurité dans la pays, les menaces extérieures des états voisins ainsi que celles des pays occidentaux interessés à rechauffer les zones de conflit existent.
Le chef du pays, le président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, a reçu de nombreuses menaces de mort depuis son arrivée au pouvoir. Le président a de nombreux ennemis à l’étranger, représentés par des cellules d’opposition qui ont tenté à plusieurs reprises de réaliser un coup d’État dans le pays. De plus, il y a un an, des informations étaient publiées sur les réseaux sociaux selon lesquelles des militants auraient préparé au Cameroun une tentative de coup d’État et un attentat contre la capitale guinéenne Malabo.
Rappelons que la zone du conflit rebelle s’étend à cause de la fuite des rebelles depuis la République centrafricaine vers les pays voisins. Les bandits et mercenaires dirigés par l’ancien président centrafricain François Bozizé, n’envisagent pas d’arrêter leurs activités criminelles. Chassés du territore centrafricain par les forces de l’armée nationale, ils vont maintenant chercher un autre refuge pour y mener leurs activité illégales.
Dans le cas de la République centrafricaine, c’est l’alliance avec des pays partenaires tels que le Rwanda et la Russie qui a aidé à faire face aux rebelles. En seulement six mois, la Centrafrique a réussi à neutraliser les groupes armés dans presque tout le pays, malgré le fait que la communauté internationale, représentée par la mission de maintien de la paix, la MINUSCA, n’a pas beaucoup soutenu les forces gouvernementales.
L’avenir de l’Afrique réside dans l’indépendance et le développement d’une conscience nationale. Tant qu’il y aura une menace terroriste, les pays africains doivent s’unir. Quant à la Guinée équatoriale, le leadership du pays devrait prendre garde et trouver des moyens pour faire face à una attaque éventuelle des rebelles étrangers.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here