En visite dans les quartiers de la commune de Kolda, Tidiane Tamba (candidat à la mairie/Wallu Sénégal/Pds) a été reçu par les sages, les femmes et les jeunes. Occasion saisie par les sages d’inviter les politiques à des élections apaisées sans violence verbale ni physique. À notre micro, Tidiane Tamba dit tout sur la situation du Pds à Kolda. Il est revenu dans la foulée sur les bisbilles qui ont émaillé le parti lors du choix des candidats, des attentes et des perspectives sans langue de bois, ni cache-cache. 

À l’aise il précise :  « après les locales, je me battrai pour que Karim Wade soit totalement rétabli dans ses droits voire blanchi comme l’ont imposé les Nations-Unies. Et je continuerai la bataille contre le troisième mandat de Macky Sall. Ainsi, je me battrai pour que le Pds soit le plus grand parti de Kolda. C’est pourquoi je travaille pour une constance ou une logique politique. Je suis du Pds et j’y reste. Karim Wade est mon candidat et maitre Wade est le SG de mon parti et je respecte cette volonté. Et ce combat ne peut pas être à double mesure, il est noir ou blanc. On est Pds ou on ne l’est pas. On n’est pas Pds par circonstance. Oui au département je suis Pds et dans la commune on est autre chose. Et si on nous pousse à bout on ira loin. Je demande à ce qui se sont battus pour le Pds de revenir faire le combat avec nous comme il n’est pas tard… » 

Revenant sur son ancrage dans le parti, il poursuit : « je ne me suis pas engagé en politique pour des intérêts personnels. Si c’était pour mes intérêts personnels, je serai déjà dans la mouvance présidentielle ou ailleurs. Mais, je crois aux idéologies du Pds. Je pense qu’ensemble on peut porter le flambeau pour la candidature de Karim Wade en 2024. Et pour y arriver ce ne sera pas facile… » 

À la situation locale du parti, il explique (remonté) « on ne peut pas refuser ce que le parti a donné à son tiers et accepté ce que le parti vous a donné. Ceci est un manque de courage. Aujourd’hui, on ne peut pas récuser ma candidature pour la mairie, et s’allier à un mouvement en acceptant de l’autre côté d’être le candidat du Pds dans le département. C’est même un manque de cohérence dans l’orientation politique. Moi, je crois au Pds. J’ai la nette certitude qu’on peut mobiliser le maximum pour notre parti. On n’est pas Pds par circonstance… » 

Il poursuit en ces termes : « je pense qu’aujourd’hui il y a un jeune leadership politique qui est là. Notre candidature est légitime. Au début dans le combat on a pensé qu’on n’était pas du Pds. On a prouvé par notre courage et notre constance, on est la seule légitimité qui doit être incarnée dans le Pds. Et ça, je n’ai pas de complexe à le dire. Aujourd’hui, je pense que nous incarnons totalement le nouveau leadership du Pds dans le département de Kolda. Et je l’assume. Et les faits nous donnent raison aujourd’hui, car nous respectons avec courage les recommandations du parti. » 

Sur les conseils des sages, il dira « c’est avec beaucoup de satisfaction d’avoir rencontré l’association des volontaires du troisième âge qui œuvre depuis plusieurs années pour la stabilité sociale. Ces derniers nous ont demandé de ne pas être violent. Ils nous demandent de cultiver la paix en sensibilisant tous les militants. D’ailleurs, je ne suis pas violent par nature car je prône toujours la paix. C’est sur ce qu’on a formé nos jeunes à la culture de la paix, au leadership et développement personnel… » 

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here